Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Dossier

Alger : quand le blanc se mélange au vert

Une mission récréative, protectrice et environnementale

F. Ouaguennouni



La capitale a, en effet, opté il y'a quelques années pour une autre couleur, le vert. De part son lègue naturel, l'Algérie recèle un certain nombre de richesses, dont un important patrimoine forestier ; plusieurs espaces longtemps abandonnés, et laissés pour compte ont été réaménagés au niveau d'Alger et sa périphérie. Espaces publics, fontaines et verdures à perte de vue : le nouveau mobilier naturel d'Alger la capitale.

A lger respire à nouveau, un second souffle, une vie meilleure pour les Algérois qui, longtemps ont manqué d'oxygène. Une asphyxie en déclin aujourd'hui, et ce, grâce à un programme en béton mis sur pied depuis 2004 par les autorités de la wilaya d'Alger sous la conduite de Mohamed Kébir Addou, wali d'Alger. Le programme de réhabilitation des bois et forêts de la wilaya d'Alger consiste essentiellement à relooker, réaménager et à prendre le plus grand soin des espaces : la wilaya d'Alger en compte une centaine avec une superficie totale de plus de 5000 Ha. Une centaine de sites forestiers répartis à l'Est comme à l'Ouest de la capitale, et qui demandent un entretien et une gestion irréprochable, vu le nombre incessant et croissant des aller et venues des visiteurs ! Une fréquentation accrue aisément compréhensible de la part des Algériens et de tout être normalement constitué d'une manière générale. En effet les espaces verts, et l'arbre en particulier ont cette primauté de nous procurer un bien-être physique et moral inestimable. Les Algérois sont en effet servis et bien servis ! Ils peuvent tranquillement jouir et se réjouir de leur grand patrimoine forestier. Des massifs forestiers répartis à travers communes et circonscriptions de la ville d'Alger ; (forêt de Mahelma, Baïnem, les Planteurs (forêt réservée à la chasse), Ben-Aknoun, Sidi-Fredj Bouchaoui, et la foret de Miloudi ). Concernant les principaux bois urbains, la wilaya d'Alger en compte huit ; (Bois des Arcades, forêt du ravin de la femme sauvage, forêt de Kadous, forêt du Paradou, forêt de Beni Merad, forêt de Beaulieu, Bois des Cars et Bois de Ben-Omar).

Si la musique adoucit les mœurs, les arbres adoucissent l'atmosphère et la rendent plus respirable ; leurs rôles sont vitaux ; Ils réduisent d'une manière considérable le taux de pollution en augmentation continue, ils procurent une oxygénation supplémentaire des localités environnantes, et ce en plus de l'apport esthétique dont peut se vanter la wilaya d'Alger. En effet, les forêts ont un triple rôle à jouer dans la vie immédiate et future : une mission récréative, protectrice (lutte contre l'érosion )et environnementale. Une triple mission qui ne saurait s'accomplir sans le précieux programme de réhabilitation des bois et forêts de la wilaya d'Alger. Un plan d'action qui se divise en trois volets.

L'entretien des peuplements existants et leur reconstitution tant sur le plan urbain que sur les grandes étendues : une démarche qui aspire à favoriser la croissance des essences principales, garantir une réussite optimale des plantations. Cette action favorise aussi la préservation contre les risques d'incendies qu'ils soient d'origine criminel ou naturel. Pour cela, la direction générale des forêts de la wilaya d'Alger en collaboration avec le ministère de l'Agriculture et du Développement rural s'attelle également à reconstituer ces peuplements ; en d'autres termes, lancer plusieurs opérations de reboisement et plantations, tout en variant en permanence les espèces dans l'unique souci d'assurer la longévité des peuplements de la wilaya d'Alger dont la plupart sont malheureusement vieillissants.

Le second volet tend vers les aménagements forestiers . Des travaux d'entretien ont été réalisés au niveau des bois et forêts de la wilaya d'Alger ; des sites ayant été entièrement rééquipés et embellis avec de nouvelles installations ; à savoir des clôtures, aménagement de points d'eau, pistes, routes goudronnées, électrification et postes de sécurité, afin d'assurer la protection de ces sites contre toute action malveillante qui engendrerait un empiètement sur les plates-bandes des sites, ou favoriserait l'implantation d'une décharge sauvage notamment.

Le troisième et dernier point est exclusivement réservé au public , il englobe le réaménagement ou l'aménagement des lieux de détente. Les équipements sont divers, et triés sur le volet de manière à ce qu'ils puissent se confondre parfaitement dans le milieu naturel dans lequel ils évoluent. Dans ce cas précis, il est primordial de préserver le cachet originel du site, avec l'installation d'un certain nombre d'aires de jeux pour enfants entre mobiliers, bancs, tables, corbeilles, fontaines publiques et éclairages publics, sanitaires, allées piétonnes, panneaux d'information et sensibilisation environnementale…) Autant de précautions et de clairvoyance entreprises par les autorités concernées dans le but d'offrir aux visiteurs tout âge confondu le meilleur cadre possible dans lequel ils peuvent baigner en toute sécurité, et ce tout en assurant une pérennité certaine à la centaine de sites forestiers que compte la wilaya d'Alger.

Dans son programme de réhabilitation, la wilaya d'Alger a établi une liste des principaux bois et forêts urbains, ayant bénéficié d'une feuille de route alléchante, et qui repose sur différentes sources de financement, ainsi que sur le concours financier d'autres secteurs. Le coût global de ce programme est estimé à 586 500 000.00 de DA. Il existe au total neuf principaux sites ; forêts de Bouchaoui, Baïnem, Sidi-Fredj, Bois des Cars, Ben Aknoun, Paradou, Ben-Omar, Beaulieu et enfin la forêt de Kadous.

Des espaces verts, la wilaya d'Alger en est la principale investigatrice. Relooker la capitale en un temps record, c'est effectivement le défi que s'est lancé depuis quelques années les autorités concernées. Pari largement gagné à en croire nos yeux ; la wilaya d'Alger compte par ailleurs, à l'avenir, élargir ses horizons pour offrir et garantir à ses habitants le meilleur environnement possible dans lequel ils puissent respirer la vie. Cet objectif s'inscrit dans la lignée des recommandations instruites par le président de la république, ■



Articles de la même rubrique

Du même auteur

F. Ouaguennouni

Les plus lus

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF