Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Dossier

49e anniversaire de la sûreté nationale

Compétences professionnelles et respect des lois

Par Salim Houra



La célébration du 49e anniversaire de la sûreté nationale au siège de la direction des Unités républicaines de sécurité (URS) d’El-Hamiz, en présence de Dahou Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, et de ses homologues de la Justice, de l’Education, de l’Economie, du Tourisme, de l’Habitat et de l’Urbanisme, du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, de la Pêche et des Ressources halieutiques, ainsi que des personnalités civiles et militaires et des invités étrangers de marque, comme le ministre malien de l’Intérieur, des directeurs de la police du Maroc et celui de la Mauritanie, a été l’occasion de montrer la logistique policière opérationnelle en 2011 : deux à deux, des hélicoptères frappés à l’effigie de la Sûreté nationale survolaient les lieux, des camions antiémeutes, lances, intervention des boucliers. Visiblement ravis des parades exécutées, Dahou Ould Kablia et le général-major Abdelghani Hamel ainsi que leurs invités admiraient la longue procession des promotions des agents, officiers et troupes spéciales de la Sûreté nationale qui défilait sous leurs yeux. A l’exception de quelques amabilités échangées, ils étaient là non pas pour parler, mais pour montrer les nouvelles forces de la police dans des actions de simulation : unités d’intervention spéciales, brigades antiémeutes, ninjas et brigades spécialisées dans la protection des VIP, interception de terroristes et leur neutralisation, quadrillage d’un bâtiment et arrestation des cibles, brigades cynophiles et professionnelles dans les arts martiaux. La célébration du 49e anniversaire de la police a été l’occasion pour le général-major Abdelghani Hamel d’adresser un message fort dans un contexte marqué par le débat sur la sécurité intérieure, la lutte contre la criminalité, le terrorisme et les bandes subversives. Avec un effectif évalué à 170 000 dont 12 519 nouveaux agents venus renforcer les rangs de la sûreté nationale depuis son arrivée en juillet 2010 et la promotion de 32 320 employés, le DGSN estime qu’il est ainsi possible de sécuriser totalement les villes sans donner l’impression d’un quadrillage exagéré de la société. D’autant que, a-t-il souligné, la couverture sécuritaire a atteint 76% du territoire national. Aussi, le DGSN vise une couverture sécuritaire plus étendue du fait que la priorité pour la police aujourd’hui est de renforcer les rangs et de réduire l’écart dans le ratio police-population. «Nous voulons renforcer la police de proximité. La norme internationale est d’un policier pour 250 citoyens. Notre but est d’atteindre 100% de couverture sécuritaire afin de sécuriser au maximum le pays », a révélé le DGSN. «En plus des recrutements de qualité, la police a renforcé ses infrastructures afin d’assurer une meilleure couverture sécuritaire et de lutter efficacement contre toutes sortes de criminalité. 337 nouvelles structures sécuritaires ont été ouvertes à travers le territoire national», a indiqué M. Hamel qui précise que la nouvelle devise de la police algérienne, depuis son arrivée à la tête de la DGSN, est «l’amélioration du cadre socioprofessionnel des ressources humaines». Pour ce faire, il a été procédé comme première mesure l’application d’un nouveau statut particulier, octroi de nombreux privilèges pour les policiers, avant d’élargir les prérogatives des chefs de sûreté de wilaya, notamment en matière de lutte contre le crime et la prise d’initiatives en coordination avec les autorités locales et les partenaires dans ce domaine. «Actuellement, le policier bénéficie de plusieurs services sociaux améliorés, comme l’hébergement et la restauration au niveau des unités. Nous avons signé également 33 conventions avec diverses entreprises dans les domaines du transport, de la santé, des assurances, des télécommunications et du logement. Dans ce cadre, 1800 logements LSP ont été distribués aux policiers et à leurs familles, parmi un quota de 10 000 logements programmés», s’est réjoui M. Hamel. Cependant, l’une des mesures fondamentales prises est incontestablement la formation commune de base d’une centaine d’officiers suivie à l’Académie interarmes de Cherchell. Cette formation, militaire pratiquement, a pour principal objectif d’arriver à concrétiser une mission conjointe entre le corps militaire et celui de la police, notamment dans la lutte antiterroriste. Cette volonté manifeste d’associer de plus en plus la police dans la lutte contre le terrorisme ne saurait se faire sans la modernisation de la police de par l’acquisition des moyens techniques et technologiques nécessaires. « Le nombre d’interventions policières enregistré lors de manifestations, depuis le mois de janvier dernier, est de 9009 », a indiqué le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel. Au cours de ces interventions, les services de police ont dénombré 3 163 blessés dans les rangs de la police, dont 143 grièvement atteints, contre 465 civils. Dans ce contexte, le DG de la police a tenu à préciser que durant ces multiples interventions à travers plusieurs régions du pays ayant connu des incidents, « il n’y a eu aucune intervention musclée, ni action contraire au respect des droits de l’homme ». Au chapitre de la lutte contre la criminalité, la DGSN a enregistré plus de 112 000 affaires depuis juillet 2010, dont 61 278 traitées ayant abouti à l’arrestation de 75 854 personnes. A une question relative au développement remarquable qu’a connu le corps de la police ces derniers temps, le général-major a fait savoir que celui-ci est dû à sa propre expérience acquise «au sein d’une entreprise qui a les mêmes fonctions que les autres corps de sécurité ». 251 cadres promus à des grades supérieurs A l’occasion du 49e anniversaire de la fête de la police, le DGSN, le général Abdelghani Hamel, a présidé à l’École supérieure de police de Châteauneuf la cérémonie de promotion de 251 cadres à des grades supérieurs. Cette promotion intervient à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau statut fondamental de la police et dont l’objectif essentiel est de développer une vision en adéquation avec les besoins d’une gestion moderne des ressources humaines. Cette promotion concerne un contrôleur de la police, poste créé pour la première fois dans la vie de la police algérienne, également le plus haut grade dans ce corps, 30 commissaires divisionnaires dont 25 promus sur choix et 5 destinés à pourvoir des fonctions supérieures au niveau de l’appareil sécuritaire de l’État (nomination par décrets présidentiels), 26 commissaires principaux dont 24 par choix et 2 promotions exceptionnelles, 194 postes pour les lieutenants et commissaires dont 164 par voie de choix et 30 promotions exceptionnelles. Sur les 251 cadres promus, 18 sont des femmes dont 3 au grade de commissaire principal et 15 au grade de commissaire. « Ces promotions répondent à la politique du président de la République à l’adresse de la femme et je m’inscris en droite ligne avec cette politique », fera remarquer le DGSN. À la question de savoir à quand une femme à la tête d’une sûreté de wilaya, sa réponse a été : « Le jour où une femme sera en mesure de prouver qu’elle est capable d’assurer cette responsabilité, je le ferai. » 


La DGSN en bref :
La DGSN sera dotée bientôt d’un nouvel organigramme pour instaurer la décentralisation de la gestion des différents services de police.
Quelque 27 635 cadres et éléments de police ont été affectés entre juillet 2010 et juillet 2011.
Durant la même période, 32 554 policiers ont été promus à des grades supérieurs.
Le nombre d’écoles de police a atteint 14. La DGSN a signé aussi un contrat de coopération avec l’ANP pour la formation des officiers à l’Ecole militaire de Cherchell.
En préparation de la mise en circulation du métro d’Alger, 397 éléments ont suivi une formation spéciale pour assurer le service de police du métro. •251 cadres sont promus à des grades supérieurs dont 18 femmes.
Le plus haut grade dans le corps de la police est le contrôleur de la police, poste nouvellement créé.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Salim Houra

Les plus lus

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF