Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 110 - Dec 2017

Go

Dossier

« Monsieur informatique »

Abderrazak Henni, directeur de la modernisation de l’administration

Par Farid HOUALI



Abderrazak Henni, a, à son actif, l’instauration, en 1990, du système d’orientation des nouveaux bacheliers, un système toujours d’actualité. Dans le milieu de la Justice, on lui reconnaît également la mise en place du casier judiciaire en ligne, l’interconnexion entre les cours de justice, le suivi en ligne du dossier du justiciable, l’ensemble de l’infrastructure réseau... Une mission très bien accomplie, et dont les résultats sont très palpables sur le terrain. Chercheur-informaticien et après un internat à Constantine, il poursuit ses études secondaires, son ingéniorat en informatique, au CERI d’Alger puis à l’université Pierre et Marie Curie - Paris VI où il obtient, en 1989, son doctorat d’Etat sur « les systèmes informatiques ». De 1989 à 1992, il est enseignant à l’INI où il cumulera les poste d’enseignement et de directeur général jusqu’en 2003. Il développe et met en place un système d’orientation pour les nouveaux bacheliers, fonctionnel jusqu’à ce jour.
Détaché de l’INI, les pouvoirs publics lui confient une importante mission. Une commission nationale est alors installée au ministère de l’Intérieur, pour éviter à l’Algérie le bug causé par le passage à l’an 2000. La responsabilité est énorme. Il y travaille d’arrache-pied, de 1998 à 1999. Le 25 décembre, soit cinq jours avant la date fatidique, Noureddine Yazid Zerhouni, alors ministre de l’Intérieur, lui est d’un grand secours dans l’accomplissement de cette délicate tâche, menée avec succès par la cellule de crise qu’il préside. Ce qui lui vaut d’être chargé d’une autre mission non moins importante, au ministère de la Justice cette fois, où il aura à s’occuper d’un des quatre axes résultant de la commission mise en place par le Président Bouteflika en 1999 sur la réforme de la justice et la modernisation du secteur. On lui doit en outre l’accès aux handicapé(e)s moteurs, facilitant leurs déplacements, aux non-voyants par l’introduction du braille et /ou langage des signes pour les sourds-muets. Le professeur Henni occupait alors le poste de directeur général de la modernisation de la justice. Cette commission que présidait le défunt Mohand Issad, s’est attelée à réviser la législation, à créer ou à modifier les lois pour s’adapter aux mutations mondiales, à moderniser la ressource humaine, l’appareil judiciaire, à réformer le statut du magistrat et du Conseil national de la magistrature et l’administration judiciaire. Un mécanisme global de gestion et de suivi a été mis en place avec pour objectif d’automatiser l’ensemble des activités des juridictions. Il permet une plus grande fluidité et transparence des affaires grâce à la gestion et au suivi informatisés des dossiers depuis l’enrôlement d’une affaire jusqu’à son dénouement définitif. Abderrazak Henni, qui a été aussi secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, tient à préciser qu’il reste à ce jour directeur du laboratoire de recherche de l’INI et s’occupe avec la même disponibilité d’antan des thèses, magisters et doctorats d’étudiants de l’Institut national d’informatique. Directeur général d’un département engagé dans des projets d’envergure que sont la numérisation de l’état civil, de la carte nationale, du passeport et du permis de conduire électroniques, il est fier d’annoncer que le retard enregistré a été rattrapé. Il est aussi formel : les documents biométriques algériens sont très sécurisés et ne sont pas falsifiables, même si aujourd’hui les hackers excellent dans le piratage. Pour atteindre cet objectif, les techniques et le matériel utilisés sont très sûrs. « Ce grand projet s’inscrit en droite ligne dans l’amélioration du service public, un des grands chantiers du Président de la République », a-t-il résumé. En effet, le chef de l’État, faut-il le rappeler, a toujours mis l’accent sur la « nécessité d’améliorer constamment la qualité des prestations servies aux usagers et, particulièrement, la qualité de l’accueil des citoyens, et sur les délais de délivrance des différents documents administratifs. »
F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Après l’automobile
Par Yahia MAOUCHI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Sécurité alimentaire
Par Yahia MAOUCHI.

Imprimerie officielle
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF