Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 121 - Juin 2019

Go

Dossier

Plusieurs structures de l’ANP baptisées aux noms de chouhada

Á l’occasion du 74e anniversaire des massacres du 8 mai 1945

Par Farid HOUALI



Au sein de l’ANP, c’est devenu une coutume. Cette année encore, et à l’occasion de la commémoration du 74e anniversaire des massacres du 8 mai 1945, plusieurs établissements de l’Armée nationale populaire (ANP) de la 1re, 2e, 4e et 6e Régions militaires (RM) ont été baptisées des noms de chouhada de la Révolution. Ainsi, le nom du chahid Sidi Yakhlef Mohamed a été donné au Bataillon 91 de la police militaire relevant de la RM I, lors d’une cérémonie présidée par le général-major Ali Sidane, chef de cette Région en présence d’officiers et de cadres, de moudjahidine, de compagnons d’armes et de la famille du chahid, à qui ont été remis des cadeaux symboliques. Pour sa part, le Centre du service national de Ouargla (4e RM) a été baptisé du nom du chahid Bachir Ghebaichi, lors d’une cérémonie présidée par le général-major Hassen Alaimia, chef de la région, en présence d’officiers et de cadres de la région et des autorités locales de la wilaya de Ouargla, en sus d’un nombre de moudjahidine et compagnons d’arme du chahid. La famille de Bachir Ghebaichi a également été honorée lors de cette cérémonie. Aussi, lors d’une cérémonie présidée par le chef du deuxième Commandement régional de la GN à Oran, le colonel Mohamed Triki, le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Mascara (2e RM) a été baptisée du nom du chahid Abdelkader Habouche. Á la fin de la cérémonie, un hommage a été rendu à la famille Habouche, en présence de nombre d’officiers, de cadres, d’autorités de wilayas et de moudjahidine. Dans la 6e Région militaire, et conformément à la décision du Haut commandement de l’ANP, le Groupement régional des travaux d’infrastructures a été baptisé du nom du chahid Ahmed Hachemi, et l’Etablissement de maintenance et de rénovation du matériel du nom de Miloud Nouari, lors de deux cérémonies présidées par le général-major Mohamed Adjroud, chef de région, en présence de cadres, de moudjahidine et de compagnons d’armes des deux chahids. Un hommage a été rendu, à cette occasion à leurs familles. Le commandant de la Gendarmerie nationale, le général Ghali Belkecir a présidé la cérémonie de baptisation de l’Etablissement central de soutien au matériel de la GN d’El-Harrach du nom de Chahid Abderrahmane Chetouh, en présence d’officiers, de cadres du commandement de la GN et de la famille du Chahid, qui a été honorée à cette occasion. Et le 8 mai 1945, marque la première grande décantation vécue par le mouvement national. Ce jour-là, alors que le monde  célébrait la victoire des Alliés contre l’Allemagne nazie, marquant la fin de la Seconde Guerre mondiale, des dizaines de milliers d’Algériens sont descendus dans les rues, à Sétif, Guelma et Kherrata, ainsi que dans d’autres villes du pays, répondant à l’appel à une marche pacifique pour l’indépendance de l’Algérie. Il s’agit d’un droit légitime après plus d’un siècle d’une colonisation ayant infligé tous types de sévices, de brutalité et d’actes inhumains au peuple algérien, le privant de ses droits les plus élémentaires. Au moment où beaucoup acceptaient avec fatalité la prétendue « invincibilité » du colonialisme, des jeunes assoiffés de liberté et pétris de courage et de patriotisme ont manifesté massivement le 8 mai 1945 à Guelma et ont bravé vaillamment la machine de mort française qui ne distinguait point entre enfants, femmes et vieillards, assurent des témoins de cet épisode charnière de l’histoire contemporaine nationale. Mais la réaction de l’administration coloniale fut féroce et brutale, en lançant une vague de répression sanglante contre des manifestants sans armes. Plusieurs semaines durant, les forces coloniales et leurs milices ont utilisé tous types de violences, avec des tueries en masse n’épargnant ni femmes, ni enfants, ni personnes âgées. L’Histoire retiendra que c’était un génocide.F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

Saison estivale
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF