Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 73 - Avril 2014

Go

Etat des lieux

Aéroport d’Alger: Loin de l’effervescence!

F. Belarbi

S'il y a un manager qui ne lésine pas à vérifier que tout est au point dans son entreprise malgré un agenda très serré de rendez-vous, c'est bien Allache aux commandes de l'aéroport d'Alger qui consacre une partie de sa journée de travail à descendre du 5ème étage de la « tour » où se trouvent les bureaux de la direction générale pour aller à la rencontre de ses employés afin de s'enquérir du bon déroulement de toutes les opérations et de veiller personnellement à la prise en charge des voyageurs dans les halls bondés, bruyants propres à toutes les infrastructures aéroportuaires. C'est le nouveau style que développe le Pdg et qu'il veut faire adopter par tous les employés.

Il a tenu à nous accompagner au Centre de Coordination des Opérations, « le cœur de l'aéroport » où s'effectue le programme d'affectations des passerelles utilisées pour l'embarquement et le débarquement des voyageurs ainsi que les tapis destinés à recevoir les bagages. Rien n'est laissé au hasard, le programme des départs (et arrivées) des appareils est fourni par les compagnies aériennes qui l'établissent selon les tendances saisonnières.

«Nous recevons le programme des compagnies qui dessertent l'escale d'Alger pour toute l'année et le programme des affectations est établi à j-1» précise Yacef, le chef de département exploitation. La feuille de mouvement est alors arrêtée et transmise à la tour de contrôle qui informera en temps voulu le commandant de bord de l'affection qui a été réservée au stationnement de son appareil au niveau des passerelles.
«En cas de retard, des dispositions sont prises pour réajuster en temps réel la feuille de mouvement» ajoute Aribi, le responsable du CCO ; ces mêmes dispositions sont prises au moment du départ des appareils. Pour le terminal réservé aux lignes domestiques ainsi que celui réservé aux charters (période Hadj et Omra notamment), la gestion des postes de stationnement des appareils est confiée à l'ENNA.

Autre fonction essentielle gérée par le CCO concerne la maintenance des installations notamment les tapis de bagages, les passerelles, les tableaux d'affichages …
«En fait, tous les problèmes électroniques sont gérés à partir du CCO, l'information d'une panne nous est signalée par les employés qui sont dans les différents halls des trois terminaux et à partir d'ici (le CCO) je programme une équipe d'intervention qui assure immédiatement la réparation, on ne peut tolérer aucune anomalie technique» précise Benounes chef de quart technique au CCO et cela bien entendu 24/24.Le système utilisé «Coswin» permet la gestion de la transmission en temps réel des informations vers les ateliers de maintenance.

«Nous gérons un mouvement de 70 à 80 appareils /jour en période de pointe et tout doit fonctionner pour le bien-être du voyageur » conclut Tahar Allache en tenant à ajouter le rôle joué par les hôtesses du CCO chargées de lancer les appels sonores pour l'embarquement des passagers.

Au total, une brigade tournante de 4 personnes gère le fonctionnement de ce centre névralgique sans oublier de mentionner la coordination avec les autres contrôleurs qui régulent le trafic des passagers et des appareils à savoir le conducteur des airs, celui chargé des passerelles …Précisons enfin que les locaux du CCO sont équipés d'appareils de télésurveillance qui permettent à la brigade d'avoir un œil constant sur les zones communément appelées sous-douane ainsi que sur les pistes de stationnement ; la sécurité des biens et des personnes n'étant pas du domaine exclusif des services chargés de ce volet.

Côté détente : les salons de l'aéroport

Avant le décollage, les salons de l'aéroport offrent un espace de détente au milieu de l'effervescence aéroportuaire. Situé en zone d'embarquement, ils permettent aux voyageurs de bénéficier de certaines commodités dans ces espaces.

Les salons VIP sont destinés aux clients des entreprises conventionnées ou détenteurs de la carte VIP, un abonnement d'accès de 10 passages est disponible au niveau de l'aéroport. Cette prestation est fournie quelque soit la compagnie aérienne ou la classe de vol.

«Tout a été mis en place pour le confort des clients» explique Mme Ait Messaoud, responsable des salons de l'aéroport. Cette prestation est disponible également à l'arrivée des passagers qui en font la demande en attendant la livraison de leurs bagages. « Pour le client de la carte VIP, la prise en charge est effective dès son arrivée dans l'enceinte aéroportuaire, nous l'accompagnons pour lui faciliter les formalités douanières et de police et l'installons dans l'espace réservé à cet effet où il peut bénéficier de tous les avantages : regardez la TV tout en sirotant une collation, ou encore manger des encas en lisant la presse mise à la disposition à
1 mn de la zone d'embarquement », précise notre interlocutrice pour qui l'accueil constitue le facteur clé de la prestation. Vous pouvez également travailler sur votre portable, le salon étant équipé de la Wifi. L'espace est très spacieux, les fauteuils en cuir de différentes couleurs (saumon, beige, jaune) se marient harmonieusement avec les tableaux accrochés au mur ; le décor est planté pour passer un moment agréable avec la complicité du personnel composé de 4 hôtesses et d'un agent (2 brigades) ; un espace VIP qui permet de réduire le stress du voyage. A l'annonce de l'embarquement, le passager est accompagné jusqu' à la passerelle qui lui est désignée.

Même ambiance du côté du salon réservé aux passagers des 1ères classes et affaires des compagnies aériennes. Après le contrôle d'usage du billet, le client patiente agréablement jusqu'à la programmation de son vol, le service est irréprochable, une musique douce invite à la relaxation. Les salons sont ouverts dès la programmation du 1er vol jusqu'à l'heure du départ du dernier, les espaces sont régulièrement nettoyés, le tout dans la discrétion.

D'autres salons sont réservés aux personnalités diplomatiques et le salon d'honneur réservé aux délégations présidentielles .



Du même auteur

F. Belarbi

Les plus lus

ENTRE L’HISTOIRE ET LE DEVOIR
Par Dr Nacéra Benseddik.

Réformes hospitalières
Par Meriel ALI MARINA.

Journée mondiale de l'eau
Par Smail FAROUK.

Télécharger version PDF

Version PDF