Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Actualits

Un ministre au chevet du développement socioéconomique

Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire

Par Farid HOUALI



Au four et au moulin. Décidément Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, ne fait dans la demi-mesure, encore moins dans la dentelle. La modernisation des structures communales, la consécration de la décentralisation et la libération des initiatives économiques et du développement local sont autant de chantiers que Noureddine Bedoui compte mener à bon port. En effet, 2018 sera une année de modernisation par excellence, et ce, grâce aux différents chantiers entamés par son département avec l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le but de concrétiser le projet de la e-commune, déjà expérimenté dans des communes d’Alger. Il s’agira également  de la finalisation du projet relatif au guichet unique ainsi que sa  généralisation à toutes les communes du pays. Dans le même contexte, il y a lieu de mettre en exergue l’avancée considérable dans le processus de délivrance du passeport et de la carte nationale biométriques. Outre cela, le département œuvre à poursuivre la dynamique de modernisation en ce qui concerne les différents documents, tels que la carte d’immatriculation et le permis de conduire, inscrits dans le cadre de l’engagement du ministère de l’Intérieur, des Collectivités lcales et de l’Aménagement du territoire à l’effet de rapprocher l’administration du citoyen. Certes, la modernisation de l’administration tout comme l’amélioration de la gestion locale ne peuvent jamais être atteintes sans une formation adéquate. «Sans la formation continue au profit de nos élus, nos cadres à l’échelle locale et centrale, nous ne serons capables de rien», soulignait, à juste titre, Noureddine Bedoui. La formation au profit de l’élu local sera, selon le ministre de l’Intérieur, consacrée par le nouveau Code de la commune, dont la promulgation est imminente. L’objectif de l’Etat à travers la formation des élus est l’amélioration du service public et la meilleure gestion des ressources locales. Pour s’enquérir de l’état d’avancement de ces projets, Noureddine Bedoui, missionné par le Président Abdelaziz Bouteflika, ne cesse de se rendre au chevet de la population. Moins d’un mois après sa visite effectuée  dans la capitale de l’Ahaggar, Tamanrasset, où il avait réaffirmé que la sécurité et la stabilité de l’Algérie constituent des lignes rouges à ne pas franchir et que nous ne permettrons à personne de porter atteinte à notre pays, Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, a repris son bâton de pèlerin pour se rendre cette fois-ci dans la wilaya d’Illizi, à 1755 km d’Alger où il a inauguré à Djanet, le terminal arrivée du gazoduc Illizi-Djanet. Le projet, assurant l’approvisionnement de la wilaya déléguée de Djanet (près de 4.500 abonnés) en gaz naturel à partir du chef-lieu de wilaya d’Illizi sur un linéaire de 370 km, a nécessité un investissement public de 13,7 milliards de dinars. Il a été réalisé par quatre entreprises nationales, outre les bureaux d’études nationaux, sur une période de 40 mois, selon la fiche technique du projet. Localisé dans la zone de Tiguentourt, à l’entrée Sud de la ville, le terminal gazier alimentera en gaz naturel la centrale électrique de Djanet, fonctionnant jusque-là au gasoil, ainsi que la ville de Djanet et les localités environnantes, dont Fadhnoune, Bordj El-Haouès, Ifni et Ihrir, selon les explications fournies à la délégation ministérielle. Il comporte trois postes de coupure et 16 postes de sectionnement pour la protection des divers risques sur le gazoduc dont le tracé jouxte celui de la RN-3 sur son tronçon Illizi-Djanet. Pour plus de sécurisation du gazoduc, le projet dispose d’équipements d’énergie solaire pour les mesures de température et est accompagné d’un renforcement du réseau de télécommunication et de téléphonie. Entrant dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République Abdelaziz Bouteflika, le projet permettra d’approvisionner la région en gaz naturel, aussi bien pour les besoins de sa population que de sa centrale électrique et des futurs projets d’investissement dans les domaines industriel, agricole et touristique. S’exprimant en marge de l’inauguration du terminal arrivée du projet de gazoduc Illizi-Djanet, Noureddine Bedoui a affirmé que «le Sud a bénéficié d’une part importante des projets de développement prévus dans le cadre du programme du Président Abdelaziz Bouteflika ». «Le Sud recèle d’énormes potentialités dans le domaine agricole, en témoigne la conquête par ses produits des marchés local et étranger », a estimé Noureddine Bedoui appelant ainsi à «valoriser les acquis et à abandonner la mentalité d’assisté et le prétexte de l’insuffisance des moyens et des difficultés administratives, surtout avec la batterie de facilitations prévues par le gouvernement dans les différents domaines ».Missionné par le président de la République pour effectuer cette visite, le ministre a souligné que cette nouvelle installation énergétique vient s’ajouter aux nombreuses réalisations socioéconomiques aux quatre coins du pays. Cette installation, appelée à donner une grande impulsion à l’approvisionnement des régions du Sud en gaz, est la troisième du genre à être nouvellement inaugurée, après l’inauguration d’un ouvrage à Adrar et de la canalisation de transport de gaz naturel alimentant depuis la région du Tidikelt (In-Salah) la capitale de l’Ahaggar (Tamanrasset) sur plus de 500 km, a-t-il rappelé. Le taux de pénétration du gaz dans la wilaya d’Illizi est de l’ordre de 58% contre un taux de couverture de 98% pour ce qui est de l’électricité, selon les données de la direction locale du secteur.

La réactivation du Fond du Sud  

«L’effort de développement national doit profiter à l’ensemble des citoyens dans les différentes wilayas du pays », a assuré le ministre de l’Intérieur à partir de Djanet, précisant qu’il s’agit là d’une stratégie qui nourrit «une fierté de réalisations qui prennent en charge les attentes quotidiennes du citoyen et contribue à l’amélioration de son cadre de vie dans ces contrées éloignées ».Le ministre de l’Intérieur a estimé que «la réalisation de ce projet dans le cadre d’un partenariat national reflète aussi la maitrise démontrée sur le terrain par des compétences purement algériennes », ajoutant que «les capacités des wilayas stratégiques du Sud seront consolidées », et que cet important projet énergétique va induire une dynamique économique globale augurant d’un avenir prometteur pour la wilaya déléguée de Djanet, la prédisposant à être érigée en wilaya à part entière.Ce projet va entrainer dans son sillage des investissements dans divers domaines, a souligné Noureddine Bedoui rappelant, dans ce contexte, que la wilaya d’Illizi s’est vue allouer 200 milliards de dinars dans le cadre des derniers programmes développementaux pour des réalisations infrastructurelles, à l’instar de l’amélioration d’approvisionnement en eau potable, la réhabilitation des aéroports de Djanet d’In-Amenas, l’ouverture de nouvelles routes et la réalisation d’un centre universitaire à Illizi.Par ailleurs, Nouredine Bedoui a fait savoir que la relance du fonds des wilayas du Sud, décision prise par le Président, vise à poursuivre la réalisation des projets en attente au niveau des wilayas du Sud. Un geste qui témoigne, selon lui, « de la volonté des autorités du pays de maintenir le rythme de développement dans cette région ».Le ministre de l’Intérieur a promis en outre aux représentants de la société civile de procéder dans le cadre de la qualification des wilayas déléguées au rang de wilayas à part entière, de promouvoir Djanet en wilaya à l’avenir. «Le gouvernement est en train d’étudier l’expérience des wilayas déléguées créées au niveau du Sud pour remédier aux insuffisances constatées», déclarera-t-il Répliquant en outre quant aux propos de certains intervenants dénonçant la marginalisation des jeunes des wilayas du Sud dans le recrutement, le ministre de l’Intérieur a affirmé que des instructions ont été données par le gouvernement pour remédier à cette situation. Noureddine Bedoui a saisi l’opportunité pour saluer, par ailleurs, le rôle joué par la population de la ville frontalière de Djanet, aux côtés des éléments de l’Armée nationale populaire, dans la protection et la sécurisation des frontières. Le ministre de l’Intérieur avait, pour rappel, effectué dernièrement une visite de travail similaire dans la wilaya de Tamanrasset où il avait inauguré une centrale solaire de 13 mégawatts, un gazoduc (16 inches) et une station de transfert de gaz naturel, inscrits dans le cadre du projet d’approvisionnement de la capitale de l’Ahaggar en gaz naturel. 

F. H.






Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

Filiale du Groupe Metidji
Par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF