Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Dveloppement Local

Les promesses tenues de Abdelkader Zoukh

Plus de 100.500 familles relogées à Alger depuis 2014

Par Yahia MAOUCHI



Les efforts fournis par la wilaya d’Alger dans le domaine de la lutte contre l’habitat précaire sont énormes. Depuis juin 2014 à ce jour, la wilaya a relogé 100 500 familles. Un chiffre énorme. Il n’est pas seulement théorique, puisque les autorités de la wilaya sont parvenues en matière de lutte contre l’habitat précaire à éradiquer tous les bidonvilles. Désormais, Alger est une capitale sans bidonville, hormis quelques endroits résiduels, qui d’ailleurs sont en train d’être éradiqués dans le cadre des multiples opérations de relogement, dont celle qui va être lancée ce mois-ci. Ainsi, il est à noter que dans ce cadre plus de 20 000 familles, environ100 000 personnes, habitant les zones inondables et vulnérables ont été relogées dans les 24 opérations déjà réalisées. Rappelons que la première phase de la 24e opération de relogement dans la wilaya d’Alger avait débuté en juillet dernier au profit de plus de 1000 familles. L’actuelle opération de relogement se déroulera en 4 phases et profitera dans son ensemble à 8000 familles réparties en LPL avec 6.000 familles, et 2.000 logements sociaux participatifs. Annonçant le lancement de la deuxième phase de la 24e opération de relogement portant sur 2.000 logements publics locatifs (sociaux) et 2.000 autres unités de la formule LSP (social participatif), le wali d’Alger Abdelkader Zoukh a précisé, en marge d’une conférence de presse animée au siège de la wilaya, que cette opération touchera 17 sites répartis sur 20 communes relevant de 10 circonscriptions administratives, en vue de prendre en charge les occupants d’habitations précaires érigées sur les rives des oueds, c’est-à-dire dans les zones inondables, ainsi que les habitations construites à proximité des autoroutes et des sites vulnérables aux intempéries, telles que les caves, les terrasses et les bâtiments en cours de réhabilitation. Les circonscriptions administratives concernées sont Baraki, Bouzareah, Sidi M’hamed, Bab El Oued, Rouiba, Bir Mourad Raïs, El Harrach, Zeralda, Chéraga et Hussein Dey. Et compte tenu du nombre important des familles à reloger, du nombre de sites de départ et d’accueil et pour assurer le bon déroulement de cette opération et éviter les problèmes de circulation, cette opération sera scindée en deux parties. La première concernera près de 1300 familles, tandis que la deuxième profitera à près de 600 familles, et ce une semaine après l’exécution de la première partie, selon M. Zoukh. Les familles relogées seront accueillies dans les nouvelles cités, à savoir : celles des 1200 logements « Haouch Mihoub » (commune de Baraki), des 264 logements du quota des 1200 logements de Selmani (commune des Eucalyptus), des 162 logements du quota des 2400 logements (commune d’Ouled Fayet), des 138 logements du quota des 400 logements « Djenane Sfari » (commune de Birkhadem) et des 958 logements du quota des 1602 logements (commune de Douira). Les 1300 familles concernées par la première partie du relogement sont issues des bidonvilles suivants: « Zahlouka », « Belgourari », « Djekan » (Reghaia), « Saliba », « Biga 2 » (près de la voie express), « Laghouazi » (Baraki), « Trig Chioukh » (près de Oued Beau-Fraisier), outre les familles occupant les magasins de l’ex Groupe Riadh (Bouzareah) et 72 familles occupant les toits et les caves des immeubles en rénovation dans les communes d’Alger centre, de Sidi M’hamed et d’El Mouradia et 115 familles relevant des communes de la Casbah, Bab el Oued, Bologhine, Birkhadem et Dely Ibrahim (immeubles menaçant ruine). La deuxième partie de l’opération concernera 600 familles issues des sites suivants : le bidonville « Gomez » (Staoueli), les familles entravant la réalisation du projet d’un stade communal à Zeralda, le bidonville « Snighi » (près de la ligne ferroviaire de Oued Semar), le bidonville près de Oued El Harrach et les familles occupant 38 immeubles menaçant ruine à Bab el Oued. Elle concerne également 56 familles résidant au niveau du bidonville « Berrouaghi », celles entravant le projet de réalisation d’un stade communal aux Eucalyptus et celles occupant le terrain destiné au projet d’expansion des rives de Oued Ouchayah (El Magharia), outre 11 familles dont les recours avaient été acceptés. Il est à signaler également que 25 familles ont été déjà relogées dans le cadre du programme d’urgence de la 24e opération de relogement issus des communes de la Casbah et Zéralda. 

3500 familles relogées le 1er novembre à Alger

Selon le wali d’Alger, « à l’achèvement de cette phase de relogement, le nombre de familles relogées par la wilaya d’Alger depuis 2014, tous segments confondus, est de l’ordre de 92 000 familles, ce qui équivaut à environ 460 000 personnes réparties ainsi : logements publics locatifs 47 000 familles, logements sociaux participatifs 13000 familles, logement AADL 24 000 familles, logement promotionnel public 5000 familles ». Il est prévu également le relogement de 2599 familles, une opération qui rentre dans le cadre des formules AADL (1597 familles) et logement social participatif (1002 familles). Il est prévu, en outre, le relogement, à l’occasion de la fête du 1er Novembre, d’un nombre considérable de familles dans le cadre d’une opération d’envergure. « La wilaya d’Alger, à l’instar des autres wilayas du pays, organisera à l’occasion de la célébration de l’anniversaire du 1er novembre 1954, une vaste opération de relogement qui concernera plus de 3500 familles, dont plus de 2500 souscripteurs au programme AADL et plus de 1000 familles bénéficiaires de logements publics promotionnels (LPP) », a affirmé Abdelkader Zoukh. Soulignant qu’ « en totalisant le nombre des familles relogées depuis 2014 à ce jour, toutes formules confondues, plus de 47.000 familles ont bénéficié de la formule logement public locatif (LPL), plus de 18.000 familles de la formule logement social participatif (LSP), plus de 24.000 familles dans le cadre du programme AADL et plus de 5000 familles dans le cadre de la formule logement public promotionnel (LPP), outre le nombre des familles relogées dans le cadre de la 2e phase de la 24e opération ainsi que les logements AADL qui seront distribués incessamment et ceux qui seront distribués à l’occasion du 1e novembre. Le nombre total des bénéficiaires de logements à Alger atteindra 100.518 familles », a révélé le wali. Enfin, cette 2e phase de la 24e opération de relogement permettra, a souligné M. Zoukh, à la wilaya d’Alger la récupération de 15 hectares de terrains. « Une chose qui libérera plusieurs projets structurants des secteurs de l’hydraulique, équipements publics, travaux publics et d’autres secteurs », a précisé le wali d’Alger. A l’achèvement de cette phase environ 530 hectares de terrains ont été récupérés depuis le lancement de l’opération de relogement le mois de juin 2014. « Une importante partie de l’assiette foncière récupérée suite à l’éradication des bidonvilles a été affectée à la réalisation des projets du secteur de l’Education. Ainsi, 16 établissements scolaires sont en cours de construction, ce qui va permettre de mettre un terme au problème de surcharge des classes », a-t-il noté. M. Zoukh a affirmé dans ce sens que la wilaya d’Alger va poursuivre la réalisation des logements toutes formules confondues, l’aménagement urbain et celui des routes. « Nous veillons à mettre en œuvre le plan stratégique de développement, d’embellissement et d’amélioration du cadre de vie du citoyen, tel que décidé par le président de la République Abdelaziz Bouteflika», a-t-il indiqué.  

Y. M.



Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF