Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 110 - Dec 2017

Go

A la une

Ahmed Ouyahia répond aux partisans de l’instabilité et du chaos

« Le peuple est uni autour de son Président Bouteflika»

Par Farid HOUALI



« Devant les perturbations politiques que nous vivons en Algérie et qui interviennent de temps en temps sans raisons, ma conviction est que les vérités, contenues dans le plan d’action du gouvernement, constituent la meilleure réponse à ceux qui appellent à la non-stabilité et au chaos », a estimé le Premier ministre devant les élus de la chambre basse du Parlement. A travers son Plan d’action, le gouvernement «aspire à être à la hauteur du processus de renaissance nationale que mène le Président de la République, depuis près de deux décennies», a déclaré le Premier ministre lors de la présentation de ce Plan devant l’Assemblée populaire nationale. «C’est l’ampleur de cette œuvre et l’importance des fruits qu’elle a générée au profit de nos compatriotes, à travers toutes les contrées du  pays, qui ont forgé cette communion solide à travers laquelle le peuple est uni autour de son Président, le Moudjahid Abdelaziz Bouteflika. Cette unité est en fait la meilleure réponse aux partisans de l’instabilité chronique et à ceux qui guettent l’avènement du chaos», a-t-il relevé, précisant que « l’unité du peuple algérien autour de son président de la République Abdelaziz Bouteflika est la meilleure réponse aux partisans de l’instabilité chronique et à ceux qui guettent l’avènement du chaos », du fait que le Chef de l’Etat « demeure un facteur d’union et d’unité en Algérie. Il constitue un rempart contre ceux qui tentent de se jouer de l’avenir du pays, dont la paix et la stabilité ont été recouvertes grâce à la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, adoptée par voie référendaire un certain 29 septembre 2005». A cette occasion, le Premier ministre a salué «tous les personnels de notre valeureuse Armée nationale populaire ainsi que les éléments de la Gendarmerie nationale et de la Sûreté nationale», ajoutant que «c’est grâce à leur engagement et à leurs sacrifices, que notre peuple bénéficie de la sécurité et que notre pays est préservé des troubles qui entourent ses frontières». Il a également salué la presse nationale et lui a réitéré «les engagements énoncés dans le Plan d’action, pour le développement de cette profession ainsi que pour la consolidation de la liberté d’expression». Enfin, Ahmed Ouyahia a déclaré que le Plan d’action énonce aussi les démarches qui seront suivies sous l’autorité du Président de la République, «pour l’édification, autour de l’Armée nationale populaire, d’un potentiel de défense national dissuasif et professionnel». «Ce même document énonce ce que le gouvernement compte faire pour que l’action extérieure de l’Algérie, sous la direction du chef de l’Etat, se raffermisse au service des intérêts multiformes de notre pays, et aux côtés des causes que notre peuple a embrassées. Quelques jours auparavant, dans une déclaration à la presse au lendemain de sa réunion avec les chefs des partis de la majorité parlementaire consacrée à l’examen des grands axes du Plan d’action du gouvernement le Premier ministre affirmait que «le message d’espoir et de sérénité politique» adressé par le gouvernement au peuple algérien en cette conjoncture économique difficile, est un message «réaliste». Soulignant que «l’Algérie jouit aujourd’hui d’une liberté d’expression rare et évolue en tant que pays en développement avec ses difficultés et ses succès sous la conduite du Président Abdelaziz Bouteflika», le Premier ministre a ajouté que «la politique éclairée tracée par le Chef de l’État a permis de trouver une sortie à l’impasse financière qu’a connue le pays et partant, poursuivre le processus de développement et préserver la politique sociale, la justice sociale et la solidarité nationale». Après avoir rappelé que l’Algérie a opté depuis plus de vingt ans pour le pluralisme politique et dispose aujourd’hui d’institutions élues représentatives, Ahmed Ouyahia a souligné que «c’est l’un des rares pays dans le monde dont le Parlement est composé de 35 partis politiques». Cette diversité est une richesse pour l’Algérie, a-t-il estimé. Pour le Premier ministre, le débat politique sur la conjoncture économique difficile que traverse le pays et les tentatives d’exacerbation du climat politique s’expliquent par l’approche des échéances électorales, ajoutant que «certains saisissent l’occasion pour leurs précampagnes électorales».

F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Après l’automobile
Par Yahia MAOUCHI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Sécurité alimentaire
Par Yahia MAOUCHI.

Imprimerie officielle
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF