Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

A la une

Meng Hongwei, président d’Interpol

« Nous souhaitons que les polices du monde s’inspirent de l’expérience algérienne pour contribuer à la sécurité internationale »

Entretien réalisé par Smail ROUHA



El-Djazair.com : Vous venez de visiter plusieurs infrastructures relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale. Quelles appréciations faites-vous des avancées réalisées par la police algérienne ?  

Meng Hongwei : Après avoir visité ces infrastructures, notamment le Centre de commandement et contrôle, l’Unité du Groupement des opérations spéciales de police (GOSP) et le siège du Mécanisme de coopération policière africaine (Afripol), je suis en mesure d’affirmer que que la police algérienne a une extrême importance dotée d’un esprit professionnelle et d’une équipe dynamique. En outre, en un temps record, l’organisation Afripol a été créée. En peu temps, l’Afripol a pu raffermir la coopération entre les polices du continent africain à travers un système de communication policière (Afcicom) qui permet de relier les chefs de bureaux de liaison nationaux au Secrétariat général d’Afripol, et de communiquer sur tout ce qui a trait aux informations liées aux affaires de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée en Afrique. Ce qui est en soi un grand succès. Pour concrétiser ce projet, je pense que la police algérienne et le gouvernement algérien ont joué un rôle important. Interpol ne peut que faire l’éloge du travail réalisé par la police algérienne qui a grandement contribué à la stabilité du continent africain, et nous souhaitons que les polices du monde entier prennent exemple et s’inspirent de son expérience pour contribuer à la sécurité internationale.        

El-Djazair.com : En février 2017, Jürgen Stock, Secrétaire général d’Afripol, avait affirmé que la riche expérience de l’Algérie servira de support dans l’action de l’organisation pour la mise en place d’une nouvelle structure policière internationale adaptée à la situation actuelle. L’idée est-elle toujours d’actualité ?

Meng Hongwei : Après avoir procédé à des consultations avec les polices de la région, je pense qu’en ce qui concerne la création de cette entité, la décision a déjà été prise. Pour plus d’informations, je vous réfère à la police algérienne pour plus de détails.

El-Djazair.com : Dans votre discours de juillet 2017 prononcé à Lyon, vous avez plaidé pour une meilleure coopération entre les secteurs publics et privés, notamment en matière de lutte contre les crimes cybernétiques et financiers. Comment le secteur privé peut-il contribuer à la lutte contre la criminalité, sachant que beaucoup d’institutions privées sont réticentes au partage d’informations ?   

Meng Hongwei : En réalité cette stratégie de coopération entre le secteur public et le secteur privé n’est pas réservée uniquement à Interpol. Nous préconisons une stratégie commune avec tous les acteurs en particulier le secteur privé afin de les encourager à travailler dans la prévention et la lutte contre les différentes sortes de crimes. Aussi, nous devons créer une alliance solide et pérenne entre les chargés de l’application de la loi, les secteurs publics et privés, à même de lutter efficacement contre l’évolution accrue de la criminalité émergente, notamment la cybercriminalité et le terrorisme. En parallèle, nous devons sensibiliser les citoyens contre ces crimes en nous inspirant de la stratégie de proximité adoptée par la police algérienne comme je viens de le constater à travers ma visite en Algérie.   

 S. R.



Articles de la même rubrique

Les plus lus

Filiale du Groupe Metidji
Par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF