Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 124 - Nov 2019

Go

Finance

La BNA se lance dans le mobile-banking

Après la Banque Net

Par Yahia MAOUCHI



Bonne nouvelle pour les clients de la Banque nationale d’Algérie (BNA). Après s’être distingué par la Banque Net, en avril 2017, la BNA vient de se lancer dans la Banque Mobile, à travers un nouveau produit baptisé « BN@tic ».  Ce nouveau produit, aussi bien financier que technologique, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie de transformation numérique de la BNA et de son engagement à fournir de nouveaux services numériques qui doivent améliorer l’expérience client et qui lui permettront d’atteindre de nouveaux sommets dans les services dispensés par la banque. BN@tic est en fait un service de « Banque mobile » qui permet à la clientèle de la banque d’effectuer, facilement et à distance, certaine opérations bancaires via leurs smartphones. Ils pourront ainsi consulter le solde de leurs comptes et les opérations qui y sont enregistrées, comme l’émission de virements vers des bénéficiaires, commander des carnets de chèques et cartes bancaires et faire des oppositions sur leurs cartes bancaires. Ce nouveau produit bancaire est destiné gracieusement aux différents segments de la clientèle de la banque. On y compte des particuliers, des professionnels et des entreprises. Il leur offrira ainsi plus de commodités, de confidentialité et de sécurité. Il est opérationnel H24 et 7j7 via l’écran de leurs smartphones. Il suffit pour cela de télécharger gratuitement l’application BN@tic en saisissant le lien BNAtic sur Play Store et prochainement, sur App Store. Il est tout de même nécessaire aux clients de la banque de s’abonner préalablement, auprès de ses agences, au service de la banque en ligne « BNA.net », en contrepartie du paiement d’un montant mensuel de 100 DA pour les particuliers et de 800 DA pour les professionnels et les entreprises. Une fois abonné, le client obtient un identifiant et un mot de passe qui lui permettent d’accéder à l’application. Après une seule utilisation du mot de passe, le client sera appelé à le modifier régulièrement à partir de son Smartphone. Cette étape, dira Smaïl Chalel, directeur du marketing, communication et développement commercial à la BNA « vise à donner plus d’élan à la numérisation des transactions bancaires », et s’ajoute « à plusieurs étapes incarnées par la Banque dans ses efforts pour réaliser un saut qualitatif dans le processus de sa transformation digitale ». Les virements effectués entre les clients de la BNA, via cette application mobile, ne sont pas plafonnés tandis que les virements vers des clients chez d’autres banques sont plafonnés à 1 million de dinars par virement, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de ce produit. Par cette application, la BNA passe à la deuxième étape. La première s’est faite en avril 2017 avec le lancement de BNA-Net qui enregistre actuellement plus de 60.000 abonnés qui ont effectué 3 millions d’opérations pour un montant dépassant les 80 milliards de dinars. 

 

15 millions d’Algériens détiennent un Smartphone

Selon ce responsable, il est attendu que cette nouvelle application BN@tic connaisse le même engouement. Plus de 40 millions d’Algériens sont aujourd’hui abonnés à Internet et plus de 15 millions détiennent un Smartphone. De son côté, Brahim Boudjelida, directeur des instruments de paiement et de la monétique à la BNA, souligne que cette prestation, disponible en trois langues (arabe, français, anglais), a enregistré « plus de 2.400 téléchargements en l’espace de 48 heures ». Elle permet à la clientèle de la banque d’effectuer des opérations bancaires via smartphone, telles que la consultation du solde de compte, l’émission de virements vers les bénéficiaires… ainsi que la commande de carnet de chèques et carte bancaire. Il rappellera l’investissement ininterrompu de la BNA pour améliorer ses prestations, citant, à titre illustratif, les espaces automatiques lancés en 2010-2011, avec à la clé l’installation de 100 centres, à laquelle s’ajoute la mise en place de 5.000 TPE à ce jour auprès des commerçants et des grands facturiers. Abondant en termes de chiffres, M. Boudjelida annonce qu’en 2018, plus de 1,4 million d’opérations sont effectuées à travers les cartes BNA, pour un montant de 13 milliards de dinars, relevant également que pour le paiement en ligne, la BNA est la première banque dans le web marchand. Ne voulant pas s’arrêter en si bon chemin, la BNA, poursuit le même responsable, lancera, d’ici la fin de l’année, un nouveau service, à savoir « la notification des soldes de comptes par SMS ». Il convient de souligner que cette étape importante vise à donner plus d’élan à la numérisation des transactions bancaires. Elle s’ajoute à plusieurs étapes incarnées par la banque dans les efforts qu’elle déploie pour réaliser un saut qualitatif dans le processus de transformation digitale de ses services. Il y a lieu de souligner, affirme-t-on auprès des initiateurs de ce service, que cette démarche s’inscrit en droite ligne des orientations des pouvoirs publics visant la modernisation du système bancaire et financier. Enfin, et toujours dans le sillage de son développement, la Banque nationale d’Algérie a participé à l’organisation, en partenariat avec le GIE Monétique et l’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT), d’une rencontre sur le développement du paiement sur internet en Algérie le 17 octobre 2019, au niveau du Cyberparc de Sidi-Abdellah. Cette rencontre, qui a rassemblé tous les acteurs intervenant dans le processus d’intégration d’un commerçant sur la plateforme de paiement sur internet pour devenir webmarchand, a offert à ces derniers l’opportunité de partager leurs expériences, d’examiner les difficultés rencontrées et d’identifier puis de qualifier les contraintes à l’effet de les lever. Cet évènement a permis également aux participants de discuter sur les mesures à entreprendre afin de faciliter les procédures et de promouvoir et vulgariser le e-commerce. La Banque réitère à travers cette action sa détermination à contribuer activement au développement du paiement électronique en Algérie et à la modernisation du système bancaire et financier.

Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Salama Assurances
Par Tahar MANSOUR.

Loi de finances 2020
Par Rafik BITOUT.

SIPSA-FILAHA 2019
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF