Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 120 - Avril 2019

Go

Technologie

Abderrahmane Benhamadi, le roi de l’électronique

Nominé dans le Top Five des «CEO of the year» par l’Africa CEO Forum

Par Farid HOUALI



Abderrahmane Benhamadi, considéré comme l’un des dix hommes d’affaires les plus importants en Algérie, vient d’être sélectionné parmi les cinq «CEO of the year» par l’Africa CEO Forum Awards lors de sa rencontre annuelle organisée à Kigali, Rwanda. Délivré par un jury pluridisciplinaire, le prix « CEO of the year » récompense le meilleur dirigeant d’entreprise africain. Au cours de l’année écoulée, celui-ci s’est distingué parmi ses pairs par la réalisation d’une opération majeure, par son impact notable sur les activités de son entreprise, par son leadership et par sa réputation. En effet, chaque année, les Africa CEO Forum Awards récompensent les entreprises et investisseurs qui ont fortement contribué à la croissance de leur pays et celle de l’Afrique dans les différents secteurs d’activités. La désignation de Benhamadi est l’ultime preuve de la performance que réalise le groupe Condor, qui totalise annuellement plus de 1,3 milliard de dollars de chiffre d’affaires, concurrençant ainsi des géants internationaux. Cette consécration vient, ainsi, saluer l’expertise ainsi que l’effort et la détermination d’un manager et d’une entreprise devenu, aujourd’hui, un des conglomérats algériens de référence et le porte-étendard de l’Africa Tech à l’international. Condor Group opère dans divers secteurs, notamment celui de l’électronique, de la logistique, du BTP, de l’énergie, de l’hôtellerie, de l’agroalimentaire, de la santé et de l’industrie, avec le consentement d’un investissement colossal afin de s’aligner aux standards internationaux. Le groupe Condor, avec près de 15 000 employés, a choisi dès le départ de son aventure entrepreneuriale de privilégier la transformation et la production locales après avoir acquis une expertise poussée et un savoir-faire de haute qualité. Le groupe dispose aujourd’hui d’un outil industriel, véritable fierté de l’Algérie avec plusieurs unités de production implantées, notamment, à Bordj Bou Arreridj, Oran et Biskra. Condor Group a bâti un véritable écosystème économique africain, il a fait son entrée dans le top 100 des plus importantes entreprises du continent dès 2014 pour se classer au bout de cinq ans au top 5 africain, avec l’ambition de continuer son expansion à l’international, dans l’objectif d’atteindre 35 pays à l’horizon 2020.

Abnégation et sérieux

Abderrahmane Benhamadi, 59 ans, est le troisième fils du fondateur du groupe de BTP. Abderrahmane vient de réussir là où beau coup ont échoué. Son ascension est fulgurante.Dans sa ville, tout le monde l’appelle par son second prénom, Abdelmalek. Très proche de ses salariés, Abderrahmane Benhamadi a la trempe d’un meneur d’hommes détenant l’art de mobiliser toutes les énergies de son staff pour donner vie à ses projets. Économiste, diplômé d’une grande école d’Angleterre, M. Benhamadi a réussi la prouesse de bâtir, en quelques années, un des fleurons de la jeune industrie électronique algérienne. Commercialisés sous la marque Condor, les produits électroménagers (téléviseurs, climatiseurs, démodulateurs) qui sortent des usines du groupe, implanté dans la zone industrielle de Bordj-Bou-Arréridj, à 230 km à l’est d’Alger, sont appréciés des ménages algériens pour leur fiabilité et la compétitivité de leurs prix.Créé au début des années 2000, Condor Electronics a rapidement conquis le marché de l’électroménager, avant d’entrer en 2014 sur le créneau des téléphones portables. En deux ans, une trentaine de nouveaux modèles de mobiles ont été lancés, si bien que Condor a été le premier constructeur algérien à se rendre au Mobile World Congress, l’incontournable salon des professionnels de la téléphonie mobile, du 22 au 25 février, à Barcelone, en Espagne.Les premiers contrats à l’exportation sont également au rendez-vous avec d’importantes ventes vers le marché tunisien, mauritanien et même français. Le succès fulgurant de la marque Condor est le résultat de la politique d’investissement tournée vers la remontée de filière technique, comme l’illustre l’inauguration en janvier 2006 d’une unité industrielle high-tech de fabrication de cartes numériques. Avec ce projet, le taux d’intégration des produits électroniques Condor, est de 70%. Il leur permet de faire mieux que résister aux importations asiatiques. Déjà leader dans la production de téléviseurs, Condor effectue une entrée en force dans la production des réfrigérateurs avec le démarrage en 2007 d’une unité de production ultramoderne d’une capacité de 150 000 unités/an avec un taux d’intégration de 80%. Depuis mars 2007, l’entreprise Condor est certifiée conforme aux normes ISO 9001, version 2000. Les ambitions de « Abdelmalek » ne s’arrêtent pas là. Son groupe a investi depuis 2008 les nouveaux créneaux de l’éclairage des grandes infrastructures (stades, salles omnisports…) et de la climatisation centralisée.
F. H.



Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

Air Algérie Cargo
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF