Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 119 - Fev 2019

Go

Energie

Cap sur le partenariat productif

Naftal

Par Smail ROUHA



« L’année 2019 sera celle du partenariat, qui aura comme priorité de ramener graduellement le taux d’intégration à son niveau le plus élevé et permettre ainsi à notre pays de réduire le niveau des importations en devises, et d’acquérir une expertise avérée pour la ressource humaine nationale, et enfin d’aller vers l’exportation de nos produits notamment en
Afrique et chez nos voisins », affirme dans l’entretien accordé à El-Djazair.com Rachid Nadil, président-directeur général de la Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (Naftal). L’objectif est fixé. Après la modernisation de ses infrastructures, le cap est mis sur le partenariat productif. Ainsi, la société nationale de distribution des produits pétroliers, Naftal ne veut plus se contenter du marché national. En recapitalisant Naftal, Sonatrach lui a donné les moyens de développement et de modernisation. Aussi, compte-t-elle développer ses actions vers les pays du Maghreb, les pays méditerranéens, les pays africains, asiatiques et latino-américains. Elle compte distribuer ses produits dans les pays voisins, notamment du Sahel. En effet, Naftal possède une grande expérience dans l’enfûtage du gaz de pétrole liquéfié (GPL) et a des perspectives prometteuses de développement en Afrique après l’exportation de ce produit vers la Tunisie. « Nous nous préparons à la réalisation de centres d’enfûtage de GPL éventuellement au Mali et au Niger qui représentent des marchés potentiels », avait affirmé le P-DG de Naftal en mai 2018 lors de l’inspection des divisions de carburants et de gaz de la société à la zone industrielle de la ville de Batna. Au-delà de son objectif de consolider sa position de leader de la distribution des produits pétroliers sur le marché national, Naftal ambitionne de devenir un leader régional incontournable qui s’implantera, dans un premier temps, au niveau des pays voisins.
 
La stratégie de développement et de modernisation
Consciente que les exigences croissantes de la qualité, de la sécurité, du respect de l’environnement et de la compétitivité sont devenues un facteur déterminant pour mesurer à la fois l’efficience, la performance et la rentabilité d’une entreprise, la direction générale de Naftal a amorcé une nouvelle dynamique à même de garantir la satisfaction de toutes ces exigences. Clé de voûte du développement et de la pérennité de Naftal, cette dynamique a été inscrite dans une stratégie s’articulant autour de la modernisation de tous les paramètres, notamment de gestion, de commercialisation et des moyens de transport de l’entreprise. Dans ce cadre, une attention particulière a été consacrée aux capacités de stockage et au développement du transport par canalisations. Dans ce sillage et dans un souci de garantir une disponibilité sans faille des carburants, particulièrement en périodes d’hiver difficiles, et dans le même temps préserver l’environnement et réduire les accidents de la route, Naftal a mis en place un réseau de distribution par canalisations, à travers un maillage intelligent, de telle sorte à assurer dans les meilleures conditions de qualité et de sécurité la couverture permanente des besoins nationaux en produits pétroliers, tout en reliant les différentes sources d’approvisionnement que sont les raffineries, aux centres de stockage et de distribution, en passant par les dépôts. Cette modernisation a concerné également les systèmes d’information de l’entreprise, eu égard au rôle important que jouent de nos jours ces outils incontournables, particulièrement pour une entreprise comme Naftal, dont l’étendue des installations à l’échelle nationale a nécessité la mise en place d’un système d’information intégré qui lui permet de remplir un autre registre, le facteur humain n’est pas en reste de cette belle modernisation, en ce sens qu’il constitue le point nodal de toute cette dynamique qui n’aura de sens que si l’homme intervient comme un acteur actif et engagé. C’est dans cet esprit qu’un ambitieux programme de formation, certes diversifié, mais ciblé a été minutieusement arrêté pour garantir un perfectionnement certain des compétences et des qualifications de notre collectif, de telle manière à réussir le retour sur cet important investissement, tant sur le plan managérial que sur le plan de la productivité et de la rentabilité. Il y a lieu de souligner que les projets de développement de l’entreprise à l’horizon 2021 ont pour objectifs la consolidation des parts de marché de l’entreprise et sa performance dans son domaine d’activité ainsi que sa pérennité à long terme. Les axes de développement concernés par cette démarche sont :
Développement des infrastructures de stockage carburants et GPL
Développement réseau canalisations carburants et GPL
Développement et modernisation du réseau stations-services
Réalisation nouveaux centres lubrifiants/ pneumatiques et bitumes
Modernisation des systèmes d’information et de gestion
Adaptation et simplification de l’organisation
Mise à niveau de la ressource humaine
Développement et diversification des activités, notamment à travers le partenariat
Mise en place d’une stratégie marketing
Mise en place d’un système de management intégré
Développement et promotion des carburants propres

Porter à 30 jours les capacités de stockage du carburant
Pour ce faire, Naftal a lancé un vaste programme de développement et de modernisation qui se base sur l’augmentation des capacités de stockage des carburants terre, marine et aviation. Ce plan de développement s’articule autour, d’une part, de l’augmentation des capacités de stockage des carburants sur les bases maritimes, aériennes et sur les stations de service pour les ramener à l’horizon 2020 à 30 jours d’autonomie, soit un volume de 2,1 millions m3 à l’horizon 2020, et 12 jours pour les GPL en période hivernale, contre 6 jours actuellement, et, d’autre part, du réseau de transport par canalisation des carburants et du GPL/c. Cette option stratégique permettra également à Naftal de réduire sensiblement le recours au cabotage (le transport par bateau) dont les coûts exorbitants pénalisent sérieusement la trésorerie de l’entreprise. Il s’agit également de développer et de moderniser le réseau des stations-service, de développer et de promouvoir les carburants propres, de diversifier les activités et services de Naftal à travers le partenariat et la mise en place du nouveau système d’information.

Priorité au transport par canalisation
Pour sécuriser l’approvisionnement du marché national en carburants, améliorer le système de distribution, parfaire les performances HSE (réduction des GES, baisse des risques d’accidents routiers), supprimer le transport par cabotage et enfin réduire le recours au transport par route, générateur de surcoûts, des projets de canalisations ont été lancés dont notamment le dédoublement de la canalisation Skikda-Khroub, la canalisation Khroub-El Eulma sur 103 km.

Tout miser sur le GPL/c (Sirghaz)
Axe stratégique de son plan de développement et de modernisation, Naftal a, à ce titre, tracé comme objectif à l’horizon 2030, la conversion de 500.000 véhicules roulants aux essences vers le GPL/c pour atteindre à terme la conversion de près de 1.5 million de véhicules à l’horizon 2030. En effet, le GPL/c de par sa disponibilité abondante, offre l’avantage d’être économique et présente des atouts certains notamment en matière de préservation de l’environnement. Pour ce faire, Nafatl a entamé des discussions avec une compagnie polonaise pour la création d’une joint-venture en Algérie pour la fabrication de kit dual-fuel dédiée exclusivement à la conversion des véhicules roulants au gasoil, vers le GPL/c. Une première du genre en Algérie qui permettra de réduire sensiblement la facture des importations en gasoil qui pénalise le Trésor public. Afin d’intensifier l’usage de ce carburant, le gouvernement a fixé comme objectif de convertir 30% du parc automobile à motorisation essence en 2030. Sur un autre registre, Naftal compte créer avec une firme espagnole une autre joint-venture pour la fabrication de machines de récupération des vapeurs au niveau des stations-services et qui sera, en deuxième phase, élargie aux centres et dépôts carburants. Ces machines permettront de récupérer des quantités non négligeables en carburants qui s’évaporent dans la nature, et par conséquent, réaliser des gains intéressants et dans le même temps préserver l’environnement.

Le système de management intégré 
Correspondant à l’intégration des systèmes QSE (Qualité, sécurité, environnement), le système de Management intégré est orienté vers la santé et la sécurité au travail et non vers la sécurité des produits et des services. Colonne vertébrale soutenant toutes les activités de l’entreprise et permettant ainsi l’amélioration continue de la performance globale de la société, les objectifs de ce système se résument en l’amélioration de la qualité et des conditions de travail et en l’amélioration des produits et services offerts aux clients. Lancé en novembre 2017 et étalé sur une période de 24 mois, ce projet vise à définir et à accompagner la mise en place et à évaluer avec les structures le cadre organisationnel intégrant la gestion des risques, la notion de performance dans le management des activités pour un fonctionnement maitrisé avec atteinte des objectifs assignés.

 Naftal en bref
Filiale à 100% de Sonatrach, Naftal emploie 31.000 travailleurs, avec un capital social de 40 milliards de dinars.
En 2017, Naftal a enregistré un volume de 13,8 millions de tonnes de carburant consommés sur un total de 15,9 millions de tonnes commercialisés contre 1,7 million de tonnes de GPL.
L’entreprise compte en matière d’infrastructures pour le carburant 44 dépôts carburants terre, 6 centres marine et 29 dépôts aviation.
Pour les infrastructures liées à la commercialisation, elle compte actuellement 2.386 stations-services dont 688 en propriété Naftal, 48 centres de distribution, 8 stations dédiées au GPL/c vrac, 47 centres de conversion-véhicule au GPL/c et 24 centres lubrifiants et pneumatiques et 14 centres bitumes.
Les moyens propres de transport des produits de Naftal se résument à une flotte de transport estimée à 3.600 unités, 1.110 km canalisations dont 380 km en cours de réalisation.
S. R.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Laboratoire ADE Tizi-Ouzou
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF