Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Habitat

Un parfait commis de l’Etat

Mohamed Smail, directeur général de l’OPGI de Dar El Beida

Par Yahia MAOUCHI



Mohamed Smail est né le 25 décembre 1972, à Ain Defla, père de quatre enfants. Au cours de notre entretien, à bâtons rompus, M. Smail s’est confié sur son parcours non sans émotions. Les années lycées et universités se sont déroulées sans encombre pour ce jeune DG. Ainsi, M. Smail est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en génie civil, obtenu à l’université de Blida, en 1998. Par ailleurs, le parcours professionnel de ce DG émérite, a été riche et varié. Il est chef de projet, 2001-2003, dans une entreprise publique de bâtiment l’Etrabad, son premier poste puis sera directeur technique dans un bureau privé 2003-2015. En parfait commis de l’Etat, l’ascension de notre jeune DG ne s’arrêtera pas à ce poste puisqu’il devient, quelques mois après son dernier poste, directeur général adjoint à l’OPGI de Tipasa et actuellement directeur général à l’Office de promotion et de gestion immobilière de Dar El-Beida. Il s’attelle d’ores et déjà à éradiquer les quelques poches restantes de bidonvilles d’Alger et à achever complètement le programme du président de la République. Par ailleurs, le choix du secteur du bâtiment n’est pas fortuit, a tenu à nous expliquer notre interlocuteur. « Après avoir eu mon Bac en 1990, c’était la première expérience des fiches de vœux, avant 1990 il y avait les concours. Quand vous aviez votre bac, vous deviez passer un concours pour rejoindre l’université et la filière voulue. Mais depuis 1990, il suffisait de remplir une fiche de vœux, et vous avez une orientation du ministère de l’Enseignement supérieur. Alors j’avais le choix de tronc-commun en technologie. Et au cours de la deuxième année, nous avons étudié un module sur la résistance des matériaux. Et c’était là où l’idée commence à faire son chemin, de me spécialiser ainsi dans la réalisation dans le secteur d’habitat. Après la fin du cursus, j’ai été recruté dans une entreprise publique de réalisation en tant que chef de projet. Et c’était là, que j’ai intégré le bâtiment », se rappelle-t-il. Interrogé sur sa vision pour le secteur du bâtiment, M. Smail rappelle que quand le bâtiment va, tout va. « Ma vision du secteur est de toujours donner un plus au bâtiment. Il ne suffit pas de réaliser une quantité de logements, mais plutôt de réaliser un logement ou un bâtiment digne de ce nom. Nous ne réalisons pas des cités dortoirs. Alger est en train de préparer Alger-Smart city, la ville intelligente. Je dirais, qu’il n’y a pas que le bâtiment. Certes, le bâtiment est l’élément principal, mais il y a aussi la facilitation de  l’accès au bâtiment, et l’amélioration du cadre de vie aux citoyens algériens. Ainsi, la vision du secteur de l’habitat est d’améliorer le cadre de vie du citoyen qui doit participer et contribuer dans la concrétisation de cette politique », conclut Mohamed Smail.
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Filiale du Groupe Metidji
Par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF