Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 116 - Oct 2018

Go

Habitat

2018 l’année du logement par excellence

Près de 140 000 logements distribués au bout de trois mois

Par Yahia MAOUCHI



2018, année du logement par excellence, a vu la distribution de plus 138.000 logements, toutes formules confondues à travers le territoire national. Ainsi, après les 50.000 logements livrés le mois de ramadhan et les 56.000 autres distribués à l’occasion de la fête de l’Indépendance, le 5-Juillet, une troisième méga-opération de relogement de plus de 30.000 logements de différentes formules a eu lieu à l’occasion de la célébration du double anniversaire du congrès de la Soummam (20 août 1956), et de la Journées nationale du moudjahid, à travers une quarantaine de wilayas du pays. L’opération de distribution des logements, toutes formules confondues, se poursuivra jusqu’à la fin de l’année.Cette opération de relogement, la troisième du genre, au bout de trois mois, porte sur la distribution d’un quota comportant près de 14.700 logements publics locatifs (LPL). Ce qui représente près de la moitié de l’ensemble des unités prêtes à être distribuées. Le logement rural, un pan primordial de la politique nationale du logement, au même titre que le logement social, a bénéficié dans le cadre de cette opération, de 7.300 unités représentant près du quart de l’ensemble des habitations. La formule location-vente (AADL) s’adjuge 12% des logements avec 3.500 unités livrables. Quant au logement participatif, ce sont 2.200 logements qui ont été distribués lors du mois d’août passé. Nous retiendrons également la distribution de 230 logements promotionnels publics (LPP), 1.200 lotissements sociaux. Ce sont donc là les détails d’une autre méga-opération de distribution de logements après celle du 5 juillet dernier. Nous retiendrons dans les chiffres donnés par le ministre de l’Habitat dans le cadre de la distribution des logements de type location-vente (AADL) au profit des souscripteurs, une prédominance du social qui révèle le souci de l’Etat de marquer sa pleine solidarité avec les couches les plus défavorisées de la société. Il est à constater également que la ruralité demeure au centre des préoccupations de l’exécutif, de même que la classe moyenne. Mieux encore, le relogement des familles se poursuivra tout au long de l’année 2018, comme annoncé, précédemment, par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar. « Les opérations de distribution de logements se poursuivront durant le deuxième semestre de l’année en cours, accompagnées de visites d’inspection pour le contrôle de la qualité des travaux où des cellules de contrôle de qualité seront instituées à cet effet à travers toutes les wilayas ». Présidant la cérémonie de remise des clés au profit de 1.400 bénéficiaires du programme location-vente (AADL) de la wilaya d’Alger, dont 514 familles à la cité Ain El Malha (Gué- -de-Constantine) et 866 autres à la Nouvelle ville de Sidi Abdallah, le ministre accompagné du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a rappelé, dans son allocution, que la distribution de logements s’inscrit dans le cadre de la politique du président de la République. «Nous allons travailler d’arrache-pied pour satisfaire le besoin de la population en matière de logement et concrétiser l’ambitieux programme tracé par le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika », a-t-il déclaré et d’ajouter :«Cette opération est le fruit des efforts déployés avec des enveloppes financières considérables, et ce, pour l’achèvement de tous les programmes de logements lancés depuis plusieurs années déjà.» Dans le même ordre d’idées, M. Temmar, a affirmé que ces acquis démontrent bien l’intérêt accordé par le président de la République au secteur de l’Habitat, soulignant par la même occasion la mobilisation des moyens financiers nécessaires pour le parachèvement de l’ambitieux programme de logements en vue de permettre à chaque citoyen algérien d’avoir son propre logement. A ce sujet, le premier responsable du secteur a rappelé les précédentes opérations de distribution de logements initiées au profit des différentes couches de la société, précisant que plus de 50.000 logements de différentes formules ont été distribués le mois de ramadhan dernier et 56.000 autres à l’occasion de la fête de l’indépendance, le 5 Juillet. Ceci, en plus de l’opération de distribution de plus de 2.100 logements dans la wilaya de Annaba. Pour le ministre de l’Habitat, le programme du président de la République en termes de logements sera réalisé dans son intégralité et dans les délais impartis. M. Temmar a, dans ce sillage, fait savoir que le secteur de l’habitat œuvre à remédier aux lacunes enregistrées dans certains chantiers, à l’effet de réceptionner les différents programmes de logements dans leurs délais contractuels.

Du quantitatif au qualificatif 

Pour ce faire, le premier responsable du secteur de l’habitat a indiqué que son département a pris une batterie de mesures, entre autres, le renforcement des visites d’inspection aux chantiers, la création des commissions de contrôle de la qualité du logement à l’échelle centrale et locale, la réactivation des commissions de l’étude des recours, la facilitation des procédures en rapport avec l’ordre de payement. Le ministère de l’Habitat a fait savoir en outre que des instructions fermes ont été données à ses services, à travers les wilayas, à l’effet de prendre en considération les besoins spécifiques des personnes handicapées dans la conception des logements. Inspectant auparavant certains logements dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah, réalisés selon la formule AADL, Abdelwahid Temmar a indiqué que pas moins de 120.000 logements selon cette formule ont été lancés en 2018. «3,3 milliards de dollars ont été alloués par les pouvoirs publics au seul titre de la réalisation des 120.000 unités de logements programmées pour l’année 2018», a fait observer le ministre. «Le programme de l’AADL n’est pas lancé dans sa globalité, comme cela a été rapporté par certaines sources», a précisé Temmar. Le programme restant sera lancé au cours de l’année 2019. Le ministère de l’Habitat est en train d’attendre la nouvelle loi de finances 2019 pour inscrire ce programme.Saisissant l’occasion, M. Temmar a évoqué la qualité des constructions désormais obligatoire, les études de réalisation, et la question des matériaux de construction, précisant que la nouvelle série de mesures prises sur ces questions obéit aux normes internationales. Le ministre a rappelé que dans la formule AADL, les logements sont subventionnés à hauteur de 75% par l’Etat. « Le citoyen ne paye que 25% du coût total du logement en paiement échelonné sur 25 ans », a expliqué le premier responsable du secteur de l’habitat. En réponse aux rumeurs qui circulent, notamment dans les réseaux sociaux, quant à la qualité des matériaux de construction utilisés sur les chantiers, le ministre a souligné que tous les logements livrés sont réalisés selon les normes. « Les équipes du CTC inspectent les chantiers et relèvent toutes les insuffisances », a-t-il rassuré. Profitant de cette occasion, Abdelwahid Temmar a rappelé que les matériaux de construction utilisés dans les projets de l’habitat sont tous locaux. «C’est une fierté pour l’Algérie », s’est réjoui le ministre, appelant les citoyens à apprécier cet exploit à sa juste valeur. M. Temmar a, en outre, appelé les opérateurs économiques algériens à investir dans le domaine de la fabrication des matériaux de construction, notamment les produits de quincaillerie générale, en vue de combler le déficit enregistré en la matière, et d’accompagner les projets en cours de parachèvement et les programmes futurs.

Plus de 3.600.000 logements de différentes formules réalisés

A rappeler que le secteur de l’Habitat constitue l’une des principales priorités du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Un secteur névralgique qui a connu sous l’ère du chef de l’Etat la réalisation de plus 3,6 millions de logements de différentes formules. « La période allant de 1999 à mars 2018 a été marquée par la réalisation de plus de 3,6 millions de logements dont 1.176.000 logements publics locatifs (LPL 30 %), 1.583.000 logements ruraux (38 %), 456.000 logements publics participatifs et promotionnels aidés (LPP et LPA 11 %), 156.000 logements location-vente AADL (6%), 46.000 logements de fonction (1 %), 138.000 logements promotionnels libres (3 %) et 448.000 logements type auto-construction (11 %), » a déclaré M. Temmar lors de la présentation du bilan du secteur de l’habitat à l’occasion de la journée parlementaire sur l’habitat entre la planification et les défis de l’époque. L’enveloppe financière attribuée à ce programme s’élève à 5.788 milliards de dinars dont 4.615 consommés, soit un taux de 80 %, a précisé le ministre. Il a indiqué par ailleurs que le programme quinquennal 2015-2019 a enregistré plus de 2 millions de logements de différentes formules, auquel s’ajoute le nouveau programme au titre des années 2016, 2017 et 2018. Ledit programme concerne près de 698.790 logements de type LPL, soit 33 % du programme quinquennal en question, 470.000 logements AADL (22 %), 661.898 logements ruraux (31 %), 253.031 LPA (12 %) et 50.000 LPP (2 %). Toutefois, en dépit de la cadence de réalisation qui a connu un saut qualitatif avec une moyenne annuelle de plus de 300.000 logements et ce grâce aux nouvelles mesures et au strict suivi des maîtres d’œuvre, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a recensé 185.000 unités de logement de différentes formules non distribuées, en raison du non-parachèvement des travaux d’aménagement extérieur. Dans le but de remédier à cette situation marquant plusieurs wilayas du pays, M. Temmar a fait savoir, en marge de la cérémonie de distribution de décisions d’attribution de 500 unités de logements publics locatifs (LPL) et des décisions d’attribution d’aides au logement rural, que des enveloppes financières importantes avaient été affectées au parachèvement des travaux d’aménagement extérieur qui ont, selon le ministre, autant d’importance que les travaux de réalisation, soulignant que la tutelle accordait un intérêt particulier à ce problème. Ainsi, l’Etat continuera à consentir des aides considérables en matière de logement pour améliorer la situation sociale des citoyens. A cet effet, et dans le cadre des projets AADL, l’Etat accorde des aides financières de 700.000 DA pour la réalisation des logements et des réductions de 5000 DA dans la valeur du m2. Rappelons qu’une enveloppe de 3,3 milliards USD a été débloquée pour la concrétisation du programme 2018 portant sur la réalisation de 120.000 logements. Enfin, les pouvoirs publics tiennent leurs promesses et c’est ce qui rend optimistes tous les souscripteurs des logements dans le pays. L’Etat n’a cessé, ne cesse et ne cessera donc sa politique de logements pour permettre à tout un chacun de bénéficier d’un logement décent. La preuve est que le secteur de l’habitat vient de connaître les plus grandes opérations de distribution d’unités d’habitation et de lotissements sous l’égide du président de la République.
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Tourisme, culture et histoire
Par maître Serge Pautot, .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF