Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 109 - Nov 2017

Go

Evocation

Un plaidoyer pour l’approfondissement des relations

France-Algérie – Du côté des deux rives de Me Serge Pautot

Par Yahia MAOUCHI



Me Serge Pautot a présenté les 18 chapitres de son livre qui aborde les relations entre l’Algérie et la France, sous différents angles, allant de la conquête coloniale aux premières années de l’indépendance, en passant par les relations économiques et les accords de coopération entre les deux pays, tout en situant cela dans un contexte, la Méditerranée. « Ce livre recense l’état des relations du côté des deux rives depuis 1830, il s’agit d’un vaste panorama œuvrant à consolider les rapports entre ces deux pays, rédigé par un fervent défenseur de l’union France-Algérie, surtout lorsque se développe en France un climat d’islamophobie depuis les attentats qui pourrait fragiliser ce pont. » A cet effet, il considère que l’ouvrage est venu pour qu’il puisse approfondir les relations entre ces deux grands pays méditerranéens, qui ont toujours de nombreuses raisons d’entretenir des relations constructives, aussi bien sur le plan politique, économique que culturel. « Lorsque celles-ci sont fluctuantes, nous ressentons le besoin de les conforter, car le développement d’un lien solide entre les deux pays est nécessaire », a-t-il indiqué. Interrogé sur le but de cet ouvrage, notre collaborateur a tenu à préciser qu’il recense l’état des relations du côté des deux rives depuis 1830. « Le but de l’ouvrage est d’œuvrer pour qu’il y ait plus de justesse et plus d’équilibre dans les relations, mais également de provoquer une réflexion, mieux faire connaître l’Algérie, et la faire aimer», a-t-il indiqué, et d’ajouter :« J’ai voulu laisser une trace et peut-être, aussi, apporter un témoignage sur ce que doivent être les rapports entre nos concitoyens français et algériens, mais également de faire passer un message de fraternité et d’espoir. C’est pour dire, également, que nos deux communautés ont presque 200 ans d’existence. Nos deux pays entretiennent des relations passionnelles», s’est-il félicité. L’auteur considère également que c’est une manière d’«apporter un autre témoignage sur l’Algérie. C’est donc un peu cette histoire, cette relation jusqu’à aujourd’hui que j’ai voulu relater au regard de ce que je sais, que je ressens et voudrait faire partager », lui, qui est arrivé dans ce pays en 1964 en pleine effervescence révolutionnaire.

Un désir de vérité
Évoquant les haltes de l’histoire et les événements tragiques et douloureux, notre collaborateur, est conscient du passé et des rapports historiques qui ont entaché les relations à cause de la colonisation et ce qui découle de cette démarche dominatrice et injuste. A cet effet, il a avoué que « la longue histoire de son pays avec l’Algérie est riche, mais ce n’est pas un long fleuve tranquille, après la colonisation, réalisée, il faut bien le dire, au prix de combats difficiles et meurtriers». L’auteur signifie, à travers ce livre qui traite des rapports entre l’Algérie et la France, que la France, a bel et bien commis un crime contre l’humanité et aussi contre son histoire qui est jalonnée des Lumières, d’humanisme et d’universalité. « La France peut rougir des morts qu’elle a causés en Algérie, au niveau de la conquête, de l’indépendance et entre ces deux périodes. Ce sont des faits historiques que personne ne renie » dit-il, et d’ajouter : « Au sens juridique, nous ne pouvons pas parler de génocide, car ce n’est pas une extermination d’une population. » Serge Pautot revient, aussi, dans son ouvrage, sur la conquête de l’Algérie en 1830 et sur l’organisation du régime colonial. Après une lutte armée de sept ans et demi, qui a abouti aux accords d’Evian, Me Serge Pautot estime que ces accords d’Evian n’ont pas été toujours respectés des deux côtés de la Méditerranée. « Il y a des choses qui n’ont pas été respectées des deux rives de la Méditerranée, notamment la libre circulation. D’ailleurs, aujourd’hui, l’Algérie est confrontée à un problème de visa, puisqu’il y a 15 000 demandes en souffrance, et cela représente un problème », déplore-t-il. Par ailleurs, dans le sixième chapitre, «L’Algérie indépendante et les relations avec la France», notre collaborateur fait un rappel des présidents algériens qui se sont succédé jusqu’à aujourd’hui en ne manquant pas de mettre en exergue la position des présidents français, et ce, depuis le général de Gaulle, jusqu’à Emmanuel Macron. Le livre aborde également les essais nucléaires au Sahara et les victimes et enfin, aujourd’hui, les concepts de laïcité et d’Islam qui constituent un sérieux frein à la poursuite d’un bon rapport entre les deux communautés. Rappelons enfin que Maître Serge Pautot est un coopérant français qui a bien connu notre pays à l’orée de sa constitution en Etat souverain qui a nécessité des efforts colossaux de la part de tous, ceci sans compter cette précieuse aide pour l’édification de notre jeune nation, apportée par la petite communauté pied-noire et les instances chrétiennes ayant pris fait et cause pour la libération du joug colonial et participé à la révolution algérienne et à la lutte armée dans les rangs de l’ALN et du FLN. Il faut voir en cet écrivain un ami de l’Algérie qui reste soucieux d’établir un pont solide entre les deux pays à l’histoire tragique, qui reste cependant passionné. Enfin, Me Serge Pautot a plaidé pour le développement de nos relations humaines, fraternelles, culturelles, politiques et économiques sur un pied d’égalité, dans l’intérêt mutuel de nos deux peuples. À noter que France-Algérie – Du côté des deux rives n’est pas encore édité en Algérie et est disponible en France à 30 euros.

Y. M.

Serge Pautot est avocat au Barreau de Marseille. Docteur en droit et diplômé de droit et d’économie des pays d’Afrique (Paris-Panthéon), il participe, après l’indépendance de l’Algérie, à la construction du jeune État, en qualité d’instituteur à Bab-el-oued puis La Casbah à Alger. Il retourne régulièrement en Algérie pour des enseignements à l’Université et collabore au sein de notre magazine promotionnel El-Djazair.com. Vice-président de la Fédération française de boxe, et président du Comité régional, il s’investit auprès des clubs sur la ville de Marseille, en particulier dans les quartiers Nord, en direction de la jeunesse, issue de l’immigration.



Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

LE SYSTÈME D’INFORMATION :
Par ‎Abderrahmane RAOUYA - Ministre des Finances.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF