Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 116 - Oct 2018

Go

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Le devenir en question

Portes ouvertes sur l’Université

Par Yahia MAOUCHI



A l’effet d’aider les futurs étudiants dans leurs choix, des portes ouvertes sur l’université au profit des futurs bacheliers au titre de l’année 2018 ont été organisées, pendant deux jours, au niveau de l’ensemble des villes universitaires par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’objectif de ces journées est de faire connaître aux élèves candidats au baccalauréat le système d’enseignement supérieur, les types et les offres de formation, ainsi que celui d’orientation et d’inscription universitaire. Pour la wilaya d’Alger, c’est au niveau de la Bibliothèque nationale d’El-Hamma qu’a eu lieu cet événement. Ainsi, cette louable initiative a permis de cerner les intentions des futurs étudiants, en vue de leur procurer toutes les informations relatives au système d’orientation, aux spécialités scientifiques disponibles, aux modalités d’inscription, au contenu de la formation et à tout ce qui a trait aux mécanismes d’inscription à l’université tout en les accompagnant pour la construction de leur propre projet d’orientation et de l’avenir. Ainsi, les élèves des classes de terminale ont pris connaissance des différentes filières enseignées par l’université et des modalités d’accès. En effet, c’était une occasion de s’informer, avant même l’obtention du bac, sur les offres de formation, l’orientation et l’inscription à l’université. Les discussions avec les enseignants et les membres du staff pédagogique ont permis aux futurs bacheliers de s’informer sur le système d’enseignement supérieur, d’opter pour le choix relatif au projet d’études universitaires et de débattre de l’employabilité, des débouchés et du système d’enseignement d’une filière à une autre ou d’un cycle à un autre. En d’autres termes, l’initiative constitue une opportunité qui a son importance pour les concernés dans la mesure où ils pourront mieux s’imprégner des critères définissant leur orientation pour des études supérieures, une fois le succès aux épreuves du bac obtenu.

Louable initiative
S’inscrivant dans cette logique, le ministère de tutelle met à la disposition des futurs étudiants un guide sur les différentes formations disponibles de l’enseignement supérieur en Algérie, ainsi que toutes les informations sur les préinscriptions et l’orientation pour l’année universitaire 2018-2019. Rappelons que dans cette optique, plusieurs nouveautés ont été annoncées par le ministre du secteur, Tahar Hadjar. Il s’agit, entre autres, de la révision de la liste des choix des filières qui ont été réduites de 6 à 4 choix. Aussi, le système d’orientation a également été revu partiellement. Une moyenne de 10/20 a été en effet fixée pour pouvoir poursuivre une spécialité dans les langues arabe et littérature, le droit, sciences économiques et sciences politiques. « Quatre choix ont été maintenus pour cette année avec l’introduction d’améliorations, au profit des bacheliers de manière à permettre à chaque étudiant de s’orienter vers la spécialité désirée, en lui donnant une première puis une deuxième chance pour faire son choix, en prenant en compte la moyenne obtenue au baccalauréat, outre les facilités accordées à la quatrième étape des inscriptions concernant le changement de résidence » a rappelé le ministre. Par ailleurs, informer les élèves des différents cycles, en particulier ceux des classes d’examens sur les perspectives d’orientations et des débouchés existant dans les différents autres secteurs, est fortement recommandé par les pédagogues. Ces derniers à leur tour renvoient le problème de déperdition des étudiants au peu d’intérêt accordé aux passions et vœux des élèves dans leur cursus scolaire. Sachant que, faute d’un projet universitaire bien mûri, un nombre imposant d’étudiants refait la première année dont une grande proportion pour changer carrément de filière.

Forte affluence des candidats au bac
Il est à souligner que la Bibliothèque nationale du Hamma qui a abrité, durant deux jours cette manifestation, a connu une grande affluence des candidats au baccalauréat. Dans une déclaration à la presse, le Pr. Tahar Hadjar a indiqué que ces portes ouvertes étaient une occasion pour les futurs bacheliers de mieux s’informer des méthodes d’inscription dans les universités, des spécialités disponibles et des œuvres universitaires (bourse, hébergement et transport). Le ministre a, en effet, fait savoir que ces deux jours ont permis surtout de prendre connaissance des offres de formation proposées par l’Enseignement supérieur, notamment connaître le système d’enseignement supérieur, les écoles supérieures avec leurs particularités, les écoles supérieures des enseignants ainsi que le système d’orientation qui définit le parcours professionnel de chaque étudiant. Cette initiative constitue également, dira le ministre, une opportunité qui a son importance pour les concernés dans la mesure où ils pourront mieux s’imprégner des critères définissant leur orientation pour des études supérieures, une fois le succès aux épreuves du bac obtenu. Dans le même sillage, le premier responsable du secteur a annoncé l’organisation d’une semaine d’information dans toutes les universités du pays, et ce, après la proclamation des résultats du baccalauréat 2018. « Le but étant d’accompagner les élèves dans leurs inscriptions et leur fournir d’amples informations, notamment en ce qui concerne l’inscription à distance », a-t-il expliqué. Par ailleurs, appréhender les études universitaires par la communication et la sensibilisation est la nouvelle politique du système éducatif en Algérie. Une approche qui permettra d’éviter les erreurs d‘orientation, c’est ce que confirme Nourredine Ghouali, directeur général de la formation supérieure au ministère de l’Enseignement supérieur. « Cela va nous permettre de porter les correctifs nécessaires, pour le fléau de la déperdition des étudiants qui coûte de l’argent à l’Etat. Donc il y a lieu de réagir très vite, nous ne nous pouvons pas accepter des situations pareilles», a-t-il précisé. En plus de l’accompagnement pédagogique, il est également, question des œuvres universitaires dont les prérogatives et le rôle ont été expliqués aux visiteurs. Ainsi, les œuvres universitaires seront numérisées, en particulier après la réussite de l’expérience menée l’année dernière, notamment en matière d’hébergement. A cet effet, la numérisation se poursuivra, surtout pour les services relatifs à la demande de la bourse et au transport universitaire sur le net. En somme, c’est grâce à ce genre d’initiative que les futurs étudiants et leurs familles pourront découvrir l’université et ses formations, la vie estudiantine ainsi que les services proposés aux étudiants. Il convient de signaler enfin que ces journées ont attiré un grand nombre d’étudiants, et de visiteurs venus pour avoir un aperçu sur les infrastructures et les supports didactiques en enseignement supérieur, dont les bibliothèques, le système national de documentation en ligne (SNDL) et les laboratoires de recherche.
Y. M.



Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Tourisme, culture et histoire
Par maître Serge Pautot, .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF