Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 110 - Dec 2017

Go

Travaux publics

La force de l’expérience et du savoir-faire

Entreprise de viabilisation de Sidi Moussa (EVSM)

Par Tahar MANSOUR



A l’instar des hommes et par le fait des hommes, il est des institutions et des entreprises qui survivent à tous les désastres qui passent par-dessus leurs têtes et prennent même des forces, et l’EVSM en est une. Elle est la survivante d’un groupe d’entreprises qui faisaient partie de l’ex DNC-ANP (Direction nationale des coopératives de l’ANP), groupe qui a été dissous, sauf pour l’EVSM. Malgré les grandes turbulences économiques et sécuritaires par lesquelles est passée l’Algérie, l’entreprise est restée toujours debout, grâce au sacrifice immense de sa direction et de ses travailleurs qui ont défendu bec et ongles leur outil de production et leur moyen de subsistance. Peut-être que le métier de viabilisation a-t-il pesé sur sa destinée avec la réalisation d’espaces verts en particulier, c’est-à-dire en redonnant vie et espoir à de nombreux endroits délaissés.

Un leader dans le domaine des travaux publics
Afin d’assurer la pérennité de l’entreprise, les managers ont opté pour la multiplication des activités et se sont dotés des moyens humains et matériels pour la réalisation des projets en travaux publics (routes, autoroutes, aérodromes) et la fabrication ainsi que la vente d’enrobés, activité qui contribue à plus de 90 % de son chiffre d’affaires. L’activité secondaire est constituée par la réalisation d’espaces verts (production et vente de végétaux et plants ornementaux, réalisation et aménagement des espaces verts et engazonnement des terrains de sports).
L’entreprise rayonne sur tout le territoire national, surtout pour la réalisation d’espaces verts. Pour les travaux publics, elle est présente dans plusieurs wilayas du nord (est, centre et ouest) alors que le sud et le grand-sud sont pratiquement dominés par les travaux publics où la présence de l’EVSM est plus que remarquable. Cette présence en a fait le leader à travers le Grand-Sud, dont la compétence et le savoir-faire ont été reconnus grâce à la réalisation de nombreux projets très importants. Afin d’accroitre son efficacité et rapprocher les moyens matériels et humains des chantiers, l’EVSM a ouvert quatre pôles régionaux à Alger, Adrar, Béchar et Illizi. Nous remarquons que le Grand-Sud abrite trois des quatre pôles à cause des très grandes distances entre les différentes régions, d’un côté et, de l’autre, du fait du nombre important de projets dont l’entreprise à la charge.  

Plus de 1660 km de routes et 10 aérodromes réalisés au sud du pays
En effet, l’EVSM a réalisé un total de 1665 km de routes diverses et 10 aérodromes (dont 4 sont en cours de réalisation) au niveau du Grand-Sud. Cette confiance de la part du maitre d’ouvrage a conforté la position de leader qu’occupe l’EVSM depuis de nombreuses années et la rend éligible à réaliser d’autres projets à l’avenir.

Les moyens matériels
Pour mener à bien ses missions et répondre aux exigences des cahiers des charges en matière de qualité et de rapidité de réalisation, l’EVSM s’est dotée d’un matériel moderne et fiable pour lequel elle a consenti d’importants investissements. Ce matériel est constitué de :
25 bulldozers
25 niveleuses
72 compacteurs
56 chargeurs
27 pelles hydrauliques
4 stations de concassage
7 stations d’enrobage
13 finishers
145 camions
65 semi-remorques
21 ravitailleurs
2 centrales à béton.
Outre ces moyens, l’EVSM a consenti de nouveaux investissements pour l’acquisition de nouveaux moyens matériels de réalisation, pour un montant total de 188 684 000, DA. Son parc s’est renforcé par :
3 moyens de transport
6 unités de matériels de terrassement
1 unité de matériel de revêtement
15 unités de matériels de production énergie et air
8 unités de matériel de soutien
32 unités pour base de vie.
Grâce à cet investissement, l’EVSM a accru ses capacités de productions pour arriver à :
2 200 000 m3/an en terrassements
1 200 000 m3/an en corps de chaussée
1 200 000 t/an d’enrobés
1 500 000 m2/an en revêtement superficiel
600 000 t/an d’agrégats
8 000 ml de canalisation pour assainissement.

Une carte de visite bien fournie
Les centaines de projets routiers, autoroutiers et d’aérodromes ou encore ceux des espaces verts réalisés par l’EVSM durant toute son existence ont forgé chez ses responsables et tout son personnel une solide expérience dans le domaine des travaux publics qui nécessitent des connaissances particulières, une force de caractère grande et une volonté de bien faire à la mesure de ces réalisations. Parmi ces projets, nous ne pourrons citer que les plus importants qui ont contribué à doter l’Etat algérien en infrastructures routières, autoroutières et aéroportuaires rivalisant avec bon nombre de pays :
renforcement de l’aérodrome de Béchar et ses annexes ;
réalisation d’une plate-forme pour hélicoptères à Béni Ounif et d’un accès ;
renforcement de la piste principale et de ses annexes de l’aéroport de Timimoun ;
fraisage et revêtement en béton bitumineux de plusieurs axes routiers de la wilaya d’Alger ;
revêtement de la route reliant la RN3 et CW 473 sur 10 km ;
modernisation pour dédoublement de la RN 03 entre Illizi et Djanet sur 44 km du PK 1 668 Au PK 1 712 ;
revêtement de la bretelle reliant la RN 06 à l’Aéroport de Bechar ;
réfection de la piste Adrar imeghiaou-in Aflahlah sur 70 Kms Djanet ;
remise en état des voiries communales de la cité Tin Thourha ;
extension de la piste existante de l’Aérodrome de Bou Saada-Ain Eddis/création d’accotements – achèvement du renforcement des deux bouts bétonnés de 300 m chacun en chaussée souple-création de deux raquettes de manœuvre ;
travaux de fraisage et revêtement à travers les circonscriptions administratives de Draria .Chéraga et Bouzaréah ;
mise à 2X2 voies de la liaison club des pins Sheraton ;
aménagement et mise en 2x2 voies de la liaison Rocade Sud-Bouchaoui ;
réalisation d’un tronçon de route de 50 km reliant Bordj Badji Mokhtar à Timiaouine du PK 2004 au PK 2054 ; 
réalisation d’un tronçon de route de 51 km reliant Bordj Badji Mokhtar à Régane ;
modernisation de la RN 03 entre Illizi et Djanet sur 150 km ;
travaux suivi et entretien du gazon naturel au stade militaire de la 5e RM ;
espaces verts à la station de Tamezguida ;
plantations ornementales des échangeurs des axes autoroutiers ;
revêtement en gazon synthétique d’un stade dans la commune de Dar El Beida (Alger) ;
revêtement en gazon synthétique du stade d’El Harrach et du stade olympique de Batna ;
travaux de verdissement de l’axe autoroutier Ben Aknou- Zeralda ;
De nombreuses autres réalisations sont inscrites au palmarès très long de l’EVSM qui rassurent sur la qualité des travaux et assurent une exécution dans les normes requises.

D’importants projets en cours de réalisation
Si le nombre de projets déjà achevés est très important, celui des projets en cours de réalisation n’est pas moindre et concerne plusieurs wilayas du Grand-Sud et d’autres du Nord du pays. Là aussi, seuls les projets les plus importants seront cités :
Wilaya d’Adrar :  réalisation d’un tronçon de 153 km de la route Tsabit (Adrar)-Chenachen (Tindouf), Revêtement des voiries en béton bitumineux de la double voie du Lycée Moussa ibn Nouceir vers la sureté de daïra ainsi que l’entretien de la ville et de placette de la foire à Timimoun.

Wilaya d’Illizi : Réfection de la piste IN Ezzane-Adrar Imeghiaou sur 230 km (Djanet), Travaux de renfoncement des infrastructures de l’aérodrome d’In Amenas, renforcement de la RN 03 B entre Illizi et  Tarat sur 60 km.

Wilaya de Béchar : dédoublement de la RN 06 Bechar Beni Ounif sur 10 km, travaux de voirie à travers la ville de Béchar centre et Debdaba et réalisation des remblais d’accès pour ouvrage d’art (AO 16) situé à Beni Ounif sur la ligne ferroviaire  Mecheria-Béchar.

Wilaya de Tamanrasset : Etude et réalisation de la route reliant Mih Nacer-Elborma sur 100 km.
Wilaya d’Alger : Etude et réalisation de la desserte ferroviaire de l’aéroport entre la halte de Bab Ezzouar et l’aéroport 3 km, élargissement de la RN 61 entre la localité des Eucalyptus et la localité de Bougara, Travaux de fraisage et revêtement de la voirie à travers la wilaya (circonscriptions administratives de Dar El Beida et Rouiba), Parachèvement des travaux de viabilisation primaire et étude et réalisation de la viabilisation secondaire de la ville nouvelle de Sidi Abdallah, Travaux d’aménagement au  niveau du Centre de développement des technologies avancées (CDTA), Travaux d’aménagement d’une aire de pose d’hélicoptères au niveau du CDTA à Baba Hassen.
Wilaya de Tipasa : Réalisation des travaux du contournement de la ville de Cherchell sur 17 km.
L’EVSM dispose aussi d’un plan de charges conséquent qui dépasse les 13 milliards de dinars et lui assure une activité soutenue durant les trois prochaines années.

Une extension horizontale
Dans le but de maintenir l’entreprise dans une activité maximum et de diversifier les sources de revenus, Mohamed-Laid Chérifi, directeur général de l’EVSM, nous annonce qu’une réflexion est engagée afin de mettre en œuvre de nouvelles activités qui constitueront une extension horizontale de l’EVSM. En effet, l’entreprise compte se lancer dans l’agriculture intensive au Grand-Sud, plus précisément dans la production de fourrage qui apporterait un plus pour le pays et pour l’entreprise. Ce projet est en étude et pourrait connaitre un début d’exécution dans un proche avenir. Dans le même sillage, le DG rappelle qu’une opération pilote pour la production de miel a déjà été lancée et a donné des résultats encourageants puisque pas moins de 80 kg de miel de qualité supérieure ont été produits. Cette vision est tout à fait naturelle puisque l’EVSM est déjà engagée dans la réalisation d’espaces verts et la production de plants ornementaux.
Toujours dans un but d’extension de ses activités, M. Chérifi envisage de lancer une autre activité : la promotion immobilière. Il rappelle que l’EVSM dispose de plusieurs assiettes foncières à travers de nombreuses wilayas (Alger, Tiaret, Djelfa, …) et pourrait donc les utiliser pour cette activité qui génère une grande valeur ajoutée.
Enfin, l’entreprise de viabilisation de Sidi-Moussa a constitué une véritable banque de données concernant les carrières d’agrégats se trouvant à travers le territoire national, ce qui lui facilitera les approvisionnements et influera directement sur le prix de revient et les délais de réalisation.    
 
T. M.

 

Mohamed-Laid Chérifi, DG de l’EVSM
En perpétuelle quête de perfectionnement

« A celui qui voit loin, il n’est rien d’impossible ». « Le plaisir dans le travail met la perfection dans le travail. » Ces deux citations, respectivement d’Henry Ford et d’Aristote, s’adaptent parfaitement à Mohamed-Laid Chérifi, président-directeur général de l’EVSM, qui dirige cette grande entreprise depuis le mois de juin 2016, « l’entreprise des grands défis », comme il l’a répété lors de notre entretien. Marié et père de 6 enfants, Mohamed-Laid Chérifi a obtenu son diplôme d’ingénieur d’Etat en génie civil à l’université d’Annaba, en 1994, puis a suivi, en 1998, une formation GTZ d’analyse de cas et approche participative. Au début de sa vie professionnelle, M. Chérifi a occupé le poste de chef de projet auprès de l’OPGI d’El Oued de 1994 à 1998 (réalisation 300 Logts puis 150 Logts). Toujours au sein de l’OPGI de Ouargla, il est chef d’antenne d’El Oued de 2000 à 2001, puis chargé de la direction de l’OPGI El Oued en 2002, pour être assistant de directeur général de l’OPGI d’El Oued. Poursuivant une carrière professionnelle des plus prometteuses, Mohamed-Laid Chérifi est directeur général du commissariat au développement de l’Agriculture dans les régions sahariennes (CDARS). Il réintègre ensuite l’OPGI d’El Oued en qualité de chef département maitrise des ouvrages en 2012, et ce jusqu’au mois de septembre 2013. A l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), il occupe successivement les postes de directeur régional à Tiaret, directeur régional Alger-Ouest, puis directeur général adjoint de Promotion Immobilière et commercialisation, de septembre 2013 à juin 2016. M. Chérifi a collaboré aussi dans divers programmes internationaux au profit du FIDA et de l’ACSAD, ainsi que dans de grands travaux d’aménagements de versants de bassins. Au sein de l’EVSM, son action s’inscrit dans le sens de l’amélioration des performances de l’entreprise et des capacités de la ressource humaine. Il a aussi programmé diverses actions pour la diversification des ressources pour assurer la pérennité de l’EVSM et lui permettre d’offrir davantage de postes de travail et de valeur ajoutée. 
T. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Après l’automobile
Par Yahia MAOUCHI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Saison estivale 2017
Par Farid HOUALI.

Sécurité alimentaire
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF