Accueil Collectivités locales Le sens de la responsabilité et de la confiance

Mustapha Bouhoun, président de l’APC de Hydra

Le sens de la responsabilité et de la confiance


Eldjazair129-015

20 Mai 2020 | 10:40
shadow

Auteur : Yahia MAOUCHI


Natif de l’année 1967 à Hydra, Mustapha Bouhoun est le digne fils d’une famille révolutionnaire (un proche de Lyès Derriche, propriétaire de la maison qui a abrité la réunion du groupe des 22), marié et père de 4 enfants.

Natif de l’année 1967 à Hydra, Mustapha Bouhoun est le digne fils d’une famille révolutionnaire (un proche de Lyès Derriche, propriétaire de la maison qui a abrité la réunion du groupe des 22), marié et père de 4 enfants.Après des études primaires, moyennes et secondaires, il suit une formation de trois ans (1984-86) en télécommunication et informatique et diverses technologies. Sportif dès son jeune âgé, notre président d’APC a évolué au club HAC de Hydra, depuis les petites catégories en tant que footballeur, jusqu’aux catégories seniors, avant de rejoindre l’USMA pendant 5 ans. « Mieux encore, j’ai participé avec l’équipe nationale juniors avec le défunt Hacène Lalmas. J’ai joué également avec Hamid Zouba au Casoral », nous rappelle M. Bouhoun. Alors qu’il avait tout juste 23 ans, notre maire a entamé sa vie professionnelle dans le domaine de la télécommunication des transmissions et de l’informatique. « J’ai été directeur technique pendant pratiquement 25 ans. Puis j’ai été sollicité pour être membre de l’exécutif de l’APC de Hydra, j’ai été hésitant au début, mais pour le bien de tout le monde, j’ai accepté ce défi. J’ai déposé ma candidature mais pas en tant que membre de l’exécutif. J’ai été alors membre avec l’ancien P/APC, au poste de directeur technique, mais avec le temps ils m’ont sollicité pour remplacer un vice-président des finances, qui avait des obligations pour présider l’ordre des architectes au niveau national. Je l’ai remplacé jusqu’à la fin du mandat. Mais pour des engagements et des ambitions personnelles, j’ai renoncé à ma candidature pour faire partie des candidats à l’exécutif, mais l’ancien P/APC a fait des mains et des pieds pour que je le fasse. Il a ainsi déposé mon CV avec deux autres personnes, en tant que tête de liste FLN, et c’était à mon insu. Il m’a mis devant le fait accompli, sans mon consentement. J’ai joué le jeu pendant ma campagne, et Dieu merci les gens nous ont fait confiance. Et je dois être à la hauteur de cette confiance », nous précise notre interlocuteur. Et d’ajouter : « Malgré toutes le contraintes, je ne me permettrais jamais de mentir à un citoyen, mon éducation et ma personnalités ne me le permettent pas. Et je ne permettrais à personne d’utiliser son poste pour ses intérêts personnels. Ce n’est qu’un mandat de quelques années, le plus important ce n’est pas la rentrée mais plutôt la sortie », insiste le maire. Pour M. Bouhoun, c’est le premier mandat à la tête de l’APC de Hydra. « Viendra le jour où je quitterai ce poste et je retournerai à ma condition citoyenne d’avant. Donc si, actuellement, j’ai de bonnes relations avec les citoyens, demain, quand je ne serai plus à cette responsabilité, je serai toujours estimé par eux, cela, le responsable doit y penser dès le début de son mandat », estime-t-il. Et d’insister sur l’écoute du citoyen : « Nous devons toujours être à l’écoute du citoyen. Si nous pouvons l’aider nous l’aiderons, sinon nous devons le lui dire. »

Y. M.



Articles de la même rubrique