Dans son allocution à la traditionnelle cérémonie de remise de grades

0
132

Un simple survol de la carte suffit largement pour nous renseigner sur les charges supportées par les soldats de l’Armée nationale populaire. La situation est exceptionnelle et les défis sont énormes. Les hommages aussi…

Dans une allocution prononcée à la cérémonie de remise de grades et de médailles aux officiers de l’Armée nationale populaire, au Palais du peuple, à l’occasion du 58e anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a renouvelé, le 2 juillet dernier, la reconnaissance de la nation toute entière à l’ANP,  pour ses sacrifices constants et permanents au service de la patrie. « C’est toute une symbolique, le retour après des décennies, de cette cérémonie au Palais du peuple pour une occasion historique charnière dans la vie de la nation, après une période de déviation qui a creusé un fossé entre le peuple et ses gouvernants le conduisant, toutes composantes et catégories confondues, à se soulever dans son Hirak béni, en vue d’un changement radical avec sa vaillante armée, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN)», a en effet affirmé le président de la République.  «Le choix de ce lieu pour cette cérémonie solennelle procède de notre attachement à traduire ces admirables images de cohésion entre l’Armée et le peuple et de leur fusion dans un seul et unique creuset, l’authentique», a-t-il ajouté. «J’aimerai à cette occasion renouveler la reconnaissance de la nation toute entière à l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, pour ses sacrifices constants et permanents au service de la patrie. Nos braves fils continuent encore aujourd’hui de tomber au champ d’honneur en pourchassant les résidus du terrorisme abject, puisse Allah leur accorder Sa miséricorde et assister leurs familles», a souligné le président de la République.  «Les promotions, qui sont une tradition pour récompenser les méritants, revêtent, cette année, une autre dimension en ce sens que le peuple, par sa maturité et la détermination de son armée et corps de sécurité, est entré, à la faveur de l’élection présidentielle du 12 décembre, dans une nouvelle étape de sérénité quant à la persistance de la bénédiction de la sécurité et de la stabilité et de l’espoir retrouvé en l’avenir», a soutenu le Président Tebboune. «En effet, a-t-il poursuivi, en cette même date de l’année dernière, nous étions au bord du précipice et cette bénédiction paraissait bien loin, voire hors de portée, que d’aucuns ont eu peur pour le legs de nos aïeux». «Hommage donc à tous ceux qui, par leur concours, ont contrarié les desseins des ennemis et ouvert la voie de l’édification de l’Etat démocratique juste et fort avec ses spécificités algériennes», a-t-il dit.  «C’est pour moi un devoir, à ce propos, que de m’incliner à la mémoire de l’un des grands artisans du changement démocratique que nous vivons aujourd’hui, le moudjahid de la première heure, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, Paix à son âme», a affirmé le président de la République. Il a également tenu, à cette occasion, à «féliciter les officiers qui ont mérité la promotion en couronnement des efforts qu’ils ont consentis, avec leurs compagnons, pour hisser le niveau de nos forces armées aux plus hauts degrés de professionnalisme et de disponibilité opérationnelle afin d’être, dans ce monde instable, en mesure de faire face à tout danger planant sur la nation, quelle qu’en soit la provenance», précisant que «d’autres de leurs collègues, femmes et hommes, à tous les niveaux seront, à leur tour, promus en novembre prochain». Le Président Tebboune a enfin exprimé ses sincères remerciements aux retraités, tous grades confondus, pour «leur apport, en particulier durant les étapes les plus sombres qu’a eu à traverser notre pays, et par la suite face aux dangers de délitement de l’Etat et d’effondrement de ses institutions».

 Le message fort de Tebboune

Le chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, a mis en avant, à son tour, la symbolique d’organiser, au Palais du peuple, la cérémonie annuelle de remise de grades et de médailles, présidée par le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune. « Je vous présente Monsieur le Président, en mon nom personnel et au nom de tous les personnels militaires et civils relevant de l’ANP, mes chaleureux et sincères remerciements et ma profonde reconnaissance pour l’honneur que vous nous avez fait de présider personnellement la cérémonie de remise de grades et de médailles, organisée cette année au Palais du peuple, en concrétisation de la symbolique du lien solide unissant l’armée et la Nation», a déclaré le général de corps d’armée Chanegriha, dans son allocution de bienvenue, à l’entame de la cérémonie. « La présence du Président Tebboune à cette cérémonie reflète sa conviction que ces promotions et ces distinctions constituent une tradition enracinée et ancrée chez l’institution militaire, durant laquelle les cadres obtiennent des promotions à des grades supérieurs et des médailles tant méritées, en reconnaissance à leurs actions et à leurs efforts consentis au service de leur armée et leur pays, à l’ère de l’Algérie nouvelle», a-t-il poursuivi. « Cette cérémonie festive qui coïncide avec la célébration du 58e double anniversaire de l’indépendance et de la jeunesse, est une occasion historique mémorable qui renforce en nous les nobles sentiments de fierté et de gloire face aux hauts faits et sacrifices de nos aïeux et ancêtres et ravive dans nos esprits les valeurs intrinsèques de la victoire et de la liberté ». Á cette occasion, le général de corps d’armée a présenté ses félicitations à tous les éléments promus et décorés, exprimant le souhait de voir ces promotions et distinctions constituer «un catalyseur à même de les encourager à poursuivre un travail sérieux et fructueux en vue de réaliser davantage de réussites et de succès et d’honorer la prestigieuse ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) ».

 F. H.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici