Saïd Chanegriha à propos du rapatriement des crânes des résistants

0
204

En procédant au rapatriement des crânes de 24 résistants algériens à l’occupation française, l’Algérie aura « honoré sa dette envers des résistants que l’armée coloniale, ne se contentant pas d’éliminer en tant que combattants, est allée jusqu’à porter atteinte à l’intégrité de leurs corps en les décapitant », estiment les historiens.

«Ces héros, ensevelis plus d’un siècle et demi dans les dédales de la colonisation, ont fait l’objet de chantage de lobbies postcoloniaux, tenants du racisme, jusqu’à ce jour mémorable de couronnement des fondements de notre souveraineté et d’apaisement pour nos valeureux chouhada», a déclaré le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’ANP, à l’occasion de la cérémonie d’accueil des restes mortuaires des 24 martyrs de la Résistance populaire, qualifiant ce jour historique de couronnement des fondements de la souveraineté nationale.
Louant, dans ce sens, «les efforts dévoués du Président Abdelmadjid Tebboune pour parvenir à ce résultat concret et décisif», le chef d’état-major de l’ANP a ajouté : «Il a toute la gratitude et la reconnaissance du peuple algérien, et sa rétribution auprès d’Allah est plus grande.»
Il a salué, en outre, les efforts consentis par toutes les bonnes volontés qui ont œuvré dans la discrétion mais résolument et patiemment pour le retour de ces héros à leur terre natale, la terre de leurs aïeux et de leurs descendants.
Ce sont des générations successives qui vont commémorer leur démarche honorable, leurs principes et valeurs et leur combat acharné pour la dignité, l’unité et la souveraineté de la patrie, a-t-il ajouté, soulignant qu’ils font partie de ceux au sujet desquels Allah, le Tout-Puissant a dit : «Ne croyez pas que ceux qui ont été tués sur le sentier d’Allah, soient morts. Bien au contraire, ils sont vivants auprès de leur Seigneur, heureux de ce qu’il les a bien pourvus».
Le général de corps d’armée Saïd Chanegriha a salué, également, les hauts faits de ces chouhada qui «malgré l’oppression et la répression coloniales, n’ont pas hésité à se sacrifier pour le recouvrement de la souveraineté nationale grâce à leur foi inébranlable dans la patrie». «Vivants pour toujours, ils continueront à illuminer tel un phare la voie des générations successives», a-t-il soutenu. Aussi, «nous appartient-il aujourd’hui de nous inspirer de ces héros et de leurs sacrifices incommensurables et de renouveler notre fidélité à leur serment, leurs espérances et leurs nobles objectifs que sont la libération de la patrie et la préservation de sa souveraineté, de son intégrité, de sa sécurité et de prospérité», a ajouté le chef d’état-major de l’ANP.
Rappelant la décision du président de la République d’instituer le 8 mai Journée nationale de la mémoire, il a soutenu que la récupération des restes mortuaires et crânes des héros de la résistance était «un gage de fidélité et le fruit des efforts et de l’engagement du président de la République à l’occasion de la Journée nationale du chahid, en février dernier». Un engament qui vient, a-t-il dit, «se concrétiser à la veille de la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale».
F. H.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici