Le général Noureddine Gouasmia installé dans ses nouvelles fonctions

0
101

Le général Noureddine Gouasmia est le nouveau commandant de la Gendarmerie nationale, succédant au général-major Abderrahmane Arrar. Il a été installé dans ses nouvelles fonctions, « au nom » du président de la République Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, par le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire.

Après la cérémonie d’accueil, le général de corps d’armée a observé un moment de recueillement à la mémoire du chahid Larbi Ben M’hidi, dont le siège du commandement de la Gendarmerie nationale porte le nom, avant de déposer une gerbe de fleurs devant sa stèle commémorative et de réciter la Fatiha à sa mémoire et à celle des valeureux chouhada. La cérémonie a été entamée par un passage en revue des carrés des personnels de la Gendarmerie nationale, alignés au niveau de la place d’armes, avant l’installation officielle du nouveau commandant de la Gendarmerie nationale.
«Au nom de Monsieur le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale et conformément au décret présidentiel du 30 juillet 2020, j’installe officiellement, le général Noureddine Gouasmia en tant que commandant de la Gendarmerie nationale en succession du général-major Abderrahmane Arrar», a déclaré le chef d’état-major de l’ANP. «Á cet effet, je vous ordonne d’exercer sous son autorité et d’exécuter ses ordres et ses instructions dans l’intérêt du service, conformément au règlement militaire et aux lois de la République en vigueur, et par fidélité aux sacrifices de nos vaillants chouhada et aux valeurs de notre glorieuse Révolution de libération. Qu’Allah vous prête assistance », a-t-il ordonné. Il a également supervisé la cérémonie de passation de l’emblème national.
Après la signature du procès-verbal de passation de pouvoir, le général de corps d’armée a tenu une rencontre avec le commandement et les cadres de la Gendarmerie nationales, où il a prononcé, à l’occasion, une allocution d’orientation, qui a été diffusée via visioconférence à l’ensemble des commandements régionaux et unités de la GN.
Á ce titre, il a rappelé l’intérêt dont bénéficie le corps de la Gendarmerie nationale de la part du haut-commandement en tant que l’une des principales composantes de l’ANP.
« L’importance que nous portons au corps de la Gendarmerie nationale est bien évidente. Une importance qui se manifeste notamment à travers le grand intérêt que nous accordons à réunir les conditions de développement de cette Arme, de manière continue, de sorte qu’elle puisse s’adapter aux missions particulières et sensibles qui lui sont assignées, et ce, en harmonie avec la détermination du haut commandement de l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale, à faire du corps de la Gendarmerie nationale, en tant que l’une des principales composantes de nos forces armées, un pilier de la sécurité et de la stabilité de notre pays», a-t-il souligné.
« Ce corps est également un trait d’union solide avec le peuple avec qui il entretient un contact quotidien de grande importance, notamment dans les zones rurales et suburbaines, où les hommes de la Gendarmerie nationale interagissent en permanence avec leurs concitoyens. Cette Arme se veut, ainsi, un élément indispensable de la sécurité et de la stabilité, et un outil aussi utile qu’efficace, pour servir le pays et le citoyen et veiller en permanence à garantir le respect et l’application des lois de la République par tous », a-t-il ajouté.
Le général de corps d’armée a exhorté les cadres de la Gendarmerie nationale à « accomplir au mieux leurs missions et à veiller en permanence à consolider les liens avec le peuple, à travers l’ensemble du territoire national ».
« Le caractère vital de ces missions assignées à la Gendarmerie nationale exige de vous tous où que vous soyez à veiller à leur accomplissement au mieux, d’où l’impératif de consentir des efforts laborieux et consciencieux, pour consolider en permanence les liens avec le peuple, à travers le territoire national. Gagner la confiance du peuple est à l’origine de l’aboutissement de votre travail, et je demeure convaincu que vous prenez en considération cet aspect et que vous lui accordez l’importance qu’il mérite », a-t-il conclu.
F. H.

Le général Noureddine Gouasmia

Le flambeau « change » de génération

Né le 25 mars 1964, dans la wilaya de Souk-Ahras, et père de 4 enfants, le général Noureddine Gouasmia est décoré de la médaille de l’ANP, 3e chevron, de la médaille du mérite militaire et de la médaille d’honneur et fait partie de la nouvelle génération d’officiers de la Gendarmerie nationale. Pour ne parler que des « diplômes militaires », le commandant de la Gendarmerie nationale a bénéficié d’une formation fondamentale, de cours de perfectionnement, de cours d’état-major et de cours supérieurs de l’Arme. Auparavant, le général Gouasmia occupait le poste de commandant du seizième groupement des gardes-frontières d’Ilizi, dans la quatrième Région militaire, commandant du septième groupement des gardes-frontières de Mekmen Benammar, dans la deuxième Région militaire, commandant de la sixième circonscription régionale des gardes-frontières de Tamanrasset, commandant de la cinquième circonscription régionale des gardes-frontières de Constantine, commandant des unités des gardes-frontières et chef d’état-major du commandement de la Gendarmerie nationale. Il a été promu au grade de général en 2016 et il a été nommé le 30 juillet 2020 commandant de la Gendarmerie nationale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici