Quand le savoir-faire se conjugue avec les bonnes pratiques de production

0
273

Présente en Algérie depuis 1994, l’entreprise Hikma Pharma Algérie, spécialisée en industrie pharmaceutique, ne cesse de se développer et d’augmenter sa production pour rendre disponibles, à des prix abordables, tous les médicaments dont ont besoin les patients algériens. Son directeur, Ma’mon Alaraideh, rappelle que l’entreprise qu’il dirige a pour vision de transformer le progrès scientifiques en solutions innovantes pour une meilleure santé à portée de main au quotidien. Hikma Pharma Algérie est présente à travers quatre unités de fabrications, emploie plus de 700 collaborateurs et met sur le marché 155 millions d’unités de vente par an.

Il est patent que nous ne pouvons pas parler de Hikma Pharma Algérie sans évoquer l’entreprise mère, que M. Alaraideh tient à nous présenter : « Hikma Pharma Algérie est une société internationale qui a commencé ses activités en Jordanie en 1978, avec ses unités de production à Amman. Ensuite, l’entreprise s’est déployée vers le reste des pays arabes puis au Portugal, en Italie, aux Etats-Unis au début des années quatre-vingt-dix. Aujourd’hui, Hikma Pharma Algérie est une société internationale et nous sommes fiers de notre présence à travers l’Asie, l’Afrique, l’Europe et les Amériques, dans plus de 50 pays de ces continents. Hikma Pharma Algérie possède aussi plus de 30 laboratoires de productions pharmaceutiques à travers divers pays du monde. Nous avons été la première société pharmaceutique arabe à avoir obtenu l’accord de l’Union européenne pour la certification européenne en matière de production de médicaments ainsi que la certification de la FDA et ce, depuis plus de vingt années. Nos médicaments sont exportés à partir de nos différentes usines à travers le monde arabe vers plusieurs pays, dont bien entendu les Etats-Unis»

Hikma Pharma Algérie
Hikma Pharma Algérie est l’une des premières sociétés pharmaceutiques à avoir investi en Algérie, en commençant par l’importation ; d’ailleurs, les produits Hikma portent le numéro 001 à l’enregistrement, tient à annoncer le directeur de cette entreprise. En 2006, Hikma Pharma Algérie a lancé sa première usine de production de médicaments à Staouéli, spécialisée en formulation générale. Actuellement, Hikma Pharma Algérie possède quatre unités de production en Algérie, lapremière étant bien entendu celle de Staouéli, la deuxième à Sidi Abdallah, en 2010, spécialisée dans les pénicillines, la troisième à Baba Ali, lancée en 2017, spécialisée en céphalosporines et, en 2019, Hikma Pharma Algérie a lancé une unité de production en oncologie (voie orale), toujours à Staouéli. « Nous sommes fiers que ça soit la première unité de production d’anticancéreux à avoir lancé ses lots de validation et, ainsi, nous aurons mis en œuvre la politique instaurée par le gouvernement algérien concernant l’implantation d’unités de production de médicaments, dans le cadre de l’investissement », précise notre interlocuteur.

Le directeur général de Hikma Pharma Algérie rappelle aussi que, depuis son installation en Algérie, l’entreprise qu’il représente a tenu à transférer les technologies nécessaires pour la production de différentes formes thérapeutiques. « Le meilleur exemple est le transfert de technologie de nos usines en Allemagne et au Portugal vers l’Algérie, et nous avons formé des dizaines de collaborateurs à l’étranger pour qu’ils puissent acquérir la maitrise nécessaire pour faire fonctionner les équipements installés en Algérie, notamment ceux concernant l’oncologie », précise-t-il. Et d’affirmer: « Aujourd’hui, Dieu merci, nous serons fiers de fabriquer ces médicaments en Algérie, par des Algériens, ce qui permettra au pays de réduire la facture d’importation du médicament. »
Hikma Pharma Algérie emploie actuellement plus de 700 collaborateurs, plus de 90% d’entre eux sont algériens.

Un plus pour les malades
Toujours selon notre interlocuteur, Hikma Pharma Algérie s’engage à fournir toujours des médicaments qui apportent un plus pour les malades, s’éloignant de plus en plus des médicaments faciles à fabriquer et disponibles partout, en quantité et en qualité différentes. « C’est ainsi que nous nous sommes dirigés aujourd’hui vers les produits d’oncologie pour lesquels l’Etat compte toujours sur l’importation pour la fournir aux malades, avec tout ce que cela induit comme indisponibilité, augmentation de la facture d’importation. Nous avons donc décidé de les fabriquer en Algérie pour les rendre disponibles à des prix abordables », nous apprend M. Alaraideh. Il précise aussi que « nous œuvrons dans ce sens, afin de rendre disponibles les produits pharmaceutiques les plus demandés et éviter ainsi les pénuries qui pénalisent fortement les malades ». « Notre politique est de mettre sur le marché de nouveaux médicaments qui apportent un plus aux patients algériens et qui réduisent la facture d’importation de médicaments, c’est dans cette optique que nous avons mis sur le marché nos nouveaux médicaments au cours de cette année et au cours des années prochaines », indique notre interlocuteur. Il donne l’exemple du nouveau produit pour l’oncologie qui est à prise orale, en remplacement des anciens produits qui étaient injectables et qui causaient de gros désagréments aux malades.

Un nouveau produit antidiabétique
Toujours dans la même optique, Hikma Pharma Algérie a mis sur le marché, il y a quelques mois, un nouveau produit pour la prise en charge du diabète de type 2. « Nous avons mis sur le marché ce nouveau médicament il y a de cela deux mois, c’est un médicament très récent et nous l’avons proposé à seulement 20% de son prix ailleurs dans le monde. En Jordanie, au Liban ou en Arabie saoudite, ce médicament coûte entre 40 et 50 dollars alors que nous le proposons en Algérie pour pas plus de 10 dollars américains », explique le directeur de Hikma Pharma Algérie. Il précise aussi que c’est un médicament princeps, de qualité supérieure fabriqué par une grande compagnie pharmaceutique japonaise avec laquelle Hikma Pharma est en partenariat.

Un investissement de plus de 250 millions de dollars
« La plupart de nos investissements proviennent de fonds propres de la part de la société mère, nous n’avons jamais bénéficié de crédits auprès des banques publiques, tous nos financements proviennent de la société qui servent à nos investissements en Algérie », explique le directeur de Hikma Pharma Algérie.

De nouveaux projets
Hikma Pharma Algérie ne compte pas s’arrêter à seulement quatre unités de production en Algérie, mais il existe une volonté certaine pour s’engager encore plus et créer de nouvelles unités, grâce à de nouveaux investissements. En effet, il est question d’une cinquième usine pour la production de solutés injectables au niveau de la ville nouvelle de Sidi Abdallah. « Nous avons présenté un dossier au ministère de la Santé et nous avons déjà obtenu l’accord de principe. Nous nous sommes lancés donc actuellement dans la réalisation de ce projet », précise le directeur de Hikma Pharma Algérie.

Covid19
Dès l’apparition des premiers cas Covid-19 au mois de mars écoulé, Hikma Pharma Algérie a commencé par sécuriser ses employés en demandant à tous ceux dont la présence au niveau de la production n’était pas nécessaire de rester chez eux et de travailler à distance, et ce, durant près de trois mois. D’un autre côté, il fallait maintenir la production des usines et même l’augmenter pour répondre aux besoins des malades, surtout en cette période particulièrement difficile du point de vue santé, afin d’éviter une aggravation de la situation. « Beaucoup de nos médicaments sont nécessaires pour les malades chroniques, comme par exemple les médicaments contre l’hypertension artérielle, et nous avons donc conclu qu’il fallait que nos usines ne s’arrêtent pas, il fallait au contraire augmenter la cadence, ceci pour éviter d’aggraver la crise sanitaire », souligne M.Alaraideh. En plus des actions entreprises en interne, Hikma Pharma Algérie a fait un don à la PCH de plus de 250.000 boites de médicaments entrant dans le protocole de traitement de la Covid-19. En outre, un accord a été signé avec plusieurs entreprises spécialisées pour la désinfection de plus de 2000 cabinets médicaux privés à travers plusieurs wilayas du pays, en plus de la désinfection de plus de 2000 pharmacies. Enfin, Hikma Pharma Algérie a fait un autre don de plus de 3000 packs contenant le matériel nécessaire pour la protection contre la Covid-19 (gel, masques, gants, etc.). L’opération ne s’est pas arrêtée là puisque l’entreprise continue à ce jour de présenter ses aides aux institutions sanitaires et autres.
T. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici