Sûreté de la wilaya d’Alger, Plus de 700 arrestations durant le mois de Ramadhan

0
83

Comme chaque année, la sûreté de la wilaya d’Alger a développé une stratégie spéciale pour le mois de Ramadhan afin d’assurer la sécurité des citoyens. Une stratégie très efficace qui a été couronnée par une nette régression de la criminalité au niveau de la capitale. En effet, aucun crime de sang n’a été enregistré en ce mois sacré, encore moins les actes criminels perpétrés, notamment par la délinquance juvénile. Ce Ramadhan a été ainsi marqué par la forte régression de tous les maux portés à l’actif du jeûne, où les nerfs sont à fleur de peau.

En marge d’un point de presse consacré à la présentation du bilan de ses services durant le mois de Ramadhan, le contrôleur de police M’hamed Bettache, chef de sûreté de la wilaya d’Alger, a indiqué que dans le cadre des activités de lutte contre la criminalité urbaine, « les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger ont traité durant le mois de Ramadhan, 702 affaires, ayant trait à l’usage de stupéfiants et substances psychotropes, et port d’armes prohibées, ainsi que la  saisie de 210 armes blanches. En matière de lutte contre les stupéfiants, les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger ont procédé à la saisie de 5,09 kg de cannabis, de 7082 comprimés psychotropes, 8,06 g de cocaïne, de 5,03 g d’héroïne », a tenu à préciser le conférencier.

Dans le cadre de la prévention routière, les services de la sécurité publique ont enregistré durant la période ramadanesque, 4443 infractions. Le conférencier a fait état de « l’enregistrement de 45 accidents de circulation ayant entraîné 36 blessés et 2 morts, dont la cause principale demeure le non-respect du code de la route. Dans le cadre de la lutte contre le phénomène des parkings illicites et les marchés anarchiques à travers les rues et les quartiers de la capitale, les services de sûreté de la wilaya d’Alger ont procédé durant cette période à l’arrestation de 24 contrevenants qui ont été auditionnés. Nos services ont effectué également en avril dernier 79 interventions liées à la réalisation de constructions sans permis de construire et 255 autres relatives au commerce illégal », a ajouté le Contrôleur de police M’hamed Bettache. En outre, les services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Alger ont procédé à l’arrestation de 14 092 personnes, pour infraction à la décision de confinement imposée pour mettre un frein à la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19). « Les services de la sûreté de wilaya ont arrêté 14.092 personnes pour non-respect des mesures de confinement. Ils ont fait l’objet de PV transmis à la justice, avant leur remise en liberté », poursuit M. Bettache. Des mesures répressives ont été, également, appliquées à l’encontre des contrevenants au confinement, considéré comme l’unique solution pour prévenir ce virus contagieux, selon la même responsable, qui signale la mise à la fourrière de 662 véhicules et 178 motos. « Les patrouilles de contrôle effectuées, par les agents de la police, pour le constat de l’application (par les commerçants) de la décision de fermeture des commerces à 17 heures, ont abouti à la délivrance de PV à l’encontre de 529 contrevenants », a-t-il ajouté. Enfin, le chef de sûreté de la wilaya d’Alger a rappelé que les services de la Sûreté de wilaya d’Alger ont organisé durant le mois de Ramadhan, quelque 2165 opérations d’information et de sensibilisation au profit des citoyens et commerçants, axées essentiellement sur les conséquences et les dangers de la propagation du Covid-19. Les mêmes services ont mené également 336 opérations de désinfection des commissariats de police et des rues de la capitale pour enrayer la propagation du Covid-19.

 Y. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici