Laboratoire Pharmaceutique El KENDI – Algérie

0
310

El KENDI un nom devenu connu au sein de la population algérienne, particulièrement dans le secteur pharmaceutique et chez les professionnels de la santé, grâce à son potentiel de production très large qui touche plusieurs pathologies chroniques en Algérie. El KENDI fait partie du groupe MS Pharma qui est présent au Moyen-Orient, en Turquie et en Grèce. « A El KENDI, nous sommes des producteurs, nous n’importons que quelques médicaments qui ne sont pas fabriqués en Algérie, essentiellement pour les hôpitaux », précise le directeur général, Sofiane Achi. Ayant démarré il y a une douzaine d’années sur le marché algérien, El KENDI a directement commencé avec un investissement pour la production en full process. « Nous avons cru d’emblée dans le potentiel de la production locale algérienne et nous sommes fiers d’avoir contribué à son essor » ajoute-t-il.

Le laboratoire pharmaceutique El KENDI se trouve en tête des laboratoires pharmaceutiques en Algérie, parmi les trois premiers et emploie plus de 1100 collaborateurs. La production est assurée dans deux usines mitoyennes situées au niveau de la zone industrielle de Sidi Abdallah, la première usine inaugurée en 2008 et une nouvelle usine opérationnelle depuis 2019. « Nous fabriquons plus de 175 médicaments, l’une des gammes les plus larges en Algérie », indique Sofiane Achi. El KENDI est spécialisé dans les maladies chroniques, c’est-à-dire la fabrication de médicaments pour l’hypertension artérielle, les maladies neuropsychiatriques, le diabète, les maladies urologiques, les maladies rhumatismales ainsi que des médicaments pour l’usage hospitalier. « Nous sommes un laboratoire qui fabrique aussi des molécules nouvelles, parfois même avant l’introduction de la molécule mère en Algérie. Ainsi le patient algérien peut trouver en pharmacie les mêmes molécules essentielles qu’ailleurs », note notre interlocuteur. Ces molécules sont fabriquées en Algérie, dans les usines d’El KENDI, aux normes BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication). 

Un laboratoire jeune, dirigé par des jeunes 

El KENDI est un laboratoire relativement jeune mais qui a acquis un potentiel expérience et un savoir-faire important qui lui permettent de se retrouver parmi les premiers en Algérie et dans la région MENA (Moyen orient, Afrique du Nord). « La moyenne d’âge des employés et des managers d’El KENDI qui se situe entre 35 et 40 ans est une force pour notre laboratoire. El  KENDI est une entreprise jeune qui donne la chance aux jeunes et ils nous ont prouvé qu’ils sont à la hauteur de la confiance placée en eux» affirme Sofiane Achi qui montre une grande fierté et il le dit en indiquant que près de 100 % des employés sont des diplômés algériens, seuls deux ou trois sont des expatriés. « El KENDI est géré par de jeunes diplômés algériens, dans tous les corps de métiers nécessaires à une entreprise pharmaceutique de cette taille, comme des pharmaciens, des biologistes, des administrateurs, des financiers, des ingénieurs, des informaticiens, des médecins, etc., tous les corps de métiers travaillent à El KENDI. »

Les produits d’El KENDI au service du patient algérien 

Diverses gammes de médicaments sont produites par le laboratoire El KENDI, des produits de qualité qui sont mis sur le marché pour le plus grand bien des patients algériens. Ces gammes concernent :

Cardiologie et système vasculaire                                               

Système nerveux central

Uro-gynécologie           

Rhumatologie              

Diabète et métabolisme

Pneumonie et allergie

Dermatologie

Les anti-infectieux                         

Les anti-inflammatoires                                      

Les produits libre vente en Pharmacie                                                       

El KENDI, terrain de stage pour les futurs talents

EL KENDI est un terrain de stage extraordinaire pour des centaines de stagiaires qui complètent leurs cursus universitaires par un stage pratique au sein d’El KENDI, notamment au niveau des sites de production et du laboratoire de Contrôle Qualité. « De nombreux stagiaires ont été recrutés par notre laboratoire, certains ont été recrutés par d’autres laboratoires pharmaceutiques, mais nous en sommes fiers car nous considérons que nous sommes une entreprise citoyenne et nous avons un rôle à jouer pour nos jeunes et futurs talents », ajoute le DG d’El KENDI. 

El KENDI une entreprise citoyenne 

Entreprise citoyenne par excellence, El KENDI organise de nombreuses activités sociétales dans différents domaines à commencer par son environnement immédiat, à Rahmania, là où sont implantées les deux usines et la direction générale. « Nous aidons les associations, il y a aussi des activités en faveur des élèves, des catégories défavorisées, ainsi que pour la protection de la santé de nos concitoyens et de l’environnement», annonce notre interlocuteur. Parmi les actions concernant l’environnement, El KENDI réalise beaucoup de sensibilisation pour sa protection : « Car il est très important de préserver l’avenir de nos enfants.» Le sponsoring de diverses activités sportives est aussi au menu de l’entreprise, tout comme des campagnes de sensibilisation contre le tabac sont entreprises régulièrement. Notre service communication a aussi un rôle de vulgarisation et de sensibilisation en direction des employés ; 1100 employés El KENDI donc des milliers de familles, amis et voisins qui sont concernés par nos campagnes de communication, notamment sur les réseaux sociaux : « Pas beaucoup de publicité pour notre laboratoire mais des publications de sensibilisation, comme actuellement contre la propagation du Covid-19, nous avons été très actifs pour soutenir les initiatives du gouvernement, des associations et de groupes de citoyens contre cette épidémie », précise notre interlocuteur. 

El KENDI se bat contre la Covid-19

A l’instar d’un nombre d’entreprises algériennes, El KENDI a décidé de fabriquer du gel hydro-alcoolique pour répondre à la demande croissante durant la pandémie du Covid-19. «Les produits commercialisés n’étaient pas toujours aux normes requises en plus de la spéculation sur les prix. Cette situation nous a décidés à fabriquer le gel hydro-alcoolique mais aux normes pharmaceutiques, dans les mêmes lignes qu’un médicament et nous l’avons commercialisé à des prix raisonnables, nous faisons aussi beaucoup de dons », indique Sofiane Achi. Outre cela, El KENDI a fait plusieurs dons de médicaments, de masques et participé à des initiatives diverses. D’ailleurs, l’un des médicaments produits par El KENDI figure dans le protocole thérapeutique contre la Covid-19, le laboratoire a maintenu sa production malgré les contraintes pour assurer la disponibilité de sa gamme sans interruption. 

Perspectives d’avenir pour El KENDI

« Nous sommes une entreprise en pleine croissance, nous lançons en moyenne 20 nouveaux médicaments par an, de plus en plus des médicaments de spécialité, comme les maladies neurologiques, métaboliques, auto-immunes », affirme le DG d’El KENDI. En effet, l’entreprise se tourne vers la spécialisation et se lance dans l’export, plusieurs opérations sont en train d’être finalisées. La première phase ayant été réalisée en Algérie où le laboratoire s’est imposé grâce à un savoir-faire réel, des techniques modernes et une qualité élevée. « Naturellement, la deuxième étape est celle d’aller vers l’export et nous sommes en train de finaliser ces opérations en direction de pays de la région. Il ne reste pour certaines que de recevoir les commandes et d’entamer l’exportation, d’autres sont à la phase de signature des contrats avec les distributeurs dans des pays d’Afrique de l’Ouest, en Libye ou en Mauritanie où El KENDI a obtenu les homologations nécessaires », ajoute Sofiane Achi. L’avenir de la gamme El KENDI est aussi en train d’être préparé pour intégrer des médicaments biologiques (biosimilaires), ce qui est considéré comme l’évolution naturelle du laboratoire. Nous n’avons pas encore produit ce genre de médicaments mais nous sommes en contact avec les autorités à ce sujet, car il y a un cadre règlementaire qui doit être mis en place pour stimuler les investissements dans ce secteur », déclare Sofiane Achi. Pour rappel, une loi sur les biosimilaires est à l’étude. « A El KENDI, nous avons les plans pour le développement de la gamme biosimilaire et nous avons établi des accords avec des partenaires internationaux de renommée dans le domaine. »

L’Industrie pharmaceutique algérienne, notre fierté à tous 

« La création du ministère des Industries pharmaceutiques est une avancée louable qui vient renforcer le secteur de la santé, car l’industrie pharmaceutique est une industrie réellement stratégique et ceux qui en doutaient ont en eu la preuve lors de cette crise de la Covid-19 », déclare d’emblée Sofiane Achi, qui continue en affirmant que lorsque les frontières des pays sont fermées, on peut se passer temporairement de beaucoup de choses, mais pas de nourriture et de médicaments. L’Algérie, grâce à ses capacités de production agricole et pharmaceutique, a pu faire face à cette situation inédite. « Quand la pandémie du coronavirus s’est déclarée, tous les pays ont interdit les exportations, et ont donné la priorité à leurs citoyens, ceux qui n’ont pas une industrie pharmaceutique ont dû faire face à des choix bien limités », fait remarquer notre interlocuteur. En Algérie, il n’y a eu aucune rupture notable de médicaments durant cette pandémie, à savoir que les médicaments entrant dans le protocole thérapeutique contre la Covid-19 ainsi que d’autres moyens de protection ont été produits en quantité suffisantes en Algérie. « L’Industrie pharmaceutique algérienne, est notre fierté à tous.»

« L’Algérie produit plus de 50% de ses besoins en médicaments, l’objectif étant d’arriver à 70%, nous avons tout ce qu’il faut pour atteindre cet objectif, il suffit de lever certains écueils bureaucratiques pour libérer le potentiel des producteurs, à El Kendi nous y travaillons depuis nos débuts, cet objectif est dans nos cordes », conclut Sofiane Achi. 

  T. M.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici